diminué, ée

Recherches associées à diminué, ée: diminuer

DIMINUÉ, ÉE

(di-mi-nu-é, ée) part. passé.
Rendu moindre. La fièvre diminuée, mais non coupée par une première dose de quinquina.
Son royaume est diminué de dix tribus [BOSSUET, Hist. II, 4]
Terme d'architecture. Colonne diminuée, colonne qui va en se rétrécissant de bas en haut. Terme de musique. Intervalles diminués, intervalles rendus plus petits au point de n'être plus consonnants. La quinte juste contient trois tons et demi ; la quinte si fa, qui n'est que de deux tons et deux demi-tons, est une quinte diminuée (autrefois fausse quinte) ; la tierce mineure ut mi bémol est consonnante ; la tierce ut dièze mi bémol est une tierce diminuée. Les intervalles non consonnants sont diminués quand, étant déjà mineurs, ils sont encore diminués d'un demi-ton ; ut si est une septième ; ut si bémol est une septième mineure, ut dièze si bémol est une septième diminuée.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DIMINUÉ. Ajoutez :
    Terme de fortification. Dans un front bastionné, on nomme angle diminué l'angle compris entre le côté extérieur et la face du bastion.