diminution

(Mot repris de diminutions)

diminution

n.f.
1. Action de diminuer en dimension, en intensité, en valeur ; son résultat : La diminution du temps de travail réduction ; augmentation rabais, remise
2. Opération qui consiste à tricoter deux mailles ensemble ou à prendre une maille sur l'aiguille sans la tricoter et à la rejeter sur la maille suivante.

DIMINUTION

(di-mi-nu-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action de devenir moindre, de rendre moindre. La diminution de l'eau dans les puits. Il y a une grande diminution dans sa fortune. Diminution des prix. Diminution de la fièvre.
L'homme du meilleur esprit est inégal ; il souffre des accroissements et des diminutions [LA BRUY., XI]
Ma tête est plus pesante [par le vin] ; mes idées ne sont plus si nettes ; je n'ai jamais éprouvé cette diminution de moi-même dans mon pays [VOLT., Dial. 8]
Absolument. Diminution de prix. Demander, obtenir une diminution.
Terme d'architecture. Le rétrécissement d'une colonne, depuis son tiers jusqu'au haut du fût.
Terme de grammaire. Figure par laquelle on retranche quelque lettre dans un mot, comme quand on écrit apercevoir au lieu d'appercevoir qu'on écrivait autrefois. On dit aussi soustraction. Figure de pensée plus souvent appelée atténuation, litote.
Terme de musique. Division d'une note longue en plusieurs notes de moindre valeur. Après avoir varié en croches un air écrit en blanches et en noires, on fait une nouvelle diminution en donnant une variation en doubles croches.
Se dit, au crochet, d'une ou plusieurs mailles du tour précédent passées sans y faire de mailles ; au tricot, de deux mailles tricotées ensemble ou d'une maille prise sur l'aiguille sans être tricotée et rejetée sur la maille suivante une fois que cette dernière est tricotée elle-même.
Diminution d'espèces, retranchement sur la valeur légale des espèces monnayées.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il faut travailler à la diminution de cette ample domination de la maison d'Autriche [SULLY, dans le Dict. de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. diminutio ; espagn. diminucion ; ital. diminuzione ; du latin diminutionem, de diminuere, diminuer.

diminution

DIMINUTION. n. f. Action de diminuer. Diminution considérable. Diminution de taxe. Diminution de prix. Faire diminution, une diminution. Ce fermier demande une diminution. La crue de cette rivière est en diminution.

diminution

Diminution, Imminutio, Diminutio, Extenuatio.

Faire diminution de la dignité d'aucun, Decerpere ex dignitate alterius.

Faire quelque diminution d'honesteté, Delibare de honestate.

Bailler diminutions, Extenuationes rescribere. Bud.

Traductions

diminution

decrease, abatement, diminutionהיפחתות (נ), המעטה (נ), הפחתה (נ), הקטנה (נ), התמעטות (נ), התקטנות (נ), ירידה (נ), נומך (ז), פחיתה (נ), פיחות (נ), קיטון (ז), קיצוץ (ז), הַקְטָנָה, הַמְעָטָה, נֹמֶךְ, קִצּוּץ, יְרִידָה, הִתְמַעֲטוּתafname, vermindering, verlaging, kortingdiminuição, decréscimocalo, assottigliamento, diminuzione, falcidiaتَنَاقُصsníženínedgangRückgangμείωσηdisminuciónlaskusmanjenje減少감소nedgangzmniejszenieуменьшениеminskningการลดลงazalmasự giảm đi减少減少 (diminysjɔ̃)
nom féminin
fait de devenir plus petit la diminution du nombre de chômeurs

diminution

[diminysjɔ̃] nf
(= action) [nombre, effectifs, temps, prix, chômage, salaire, dépenses, charges, coûts, recettes, impôts, coûts, volume, ressources] → reduction
La diminution des taux par les banques n'a pas eu d'incidence négative → The reduction in rates by the banks has not had any negative effect.
(= résultat) → fall
La brusque diminution de la température a causé de nombreux accidents → The sudden fall in temperature caused several accidents.
être en diminution → to be falling