disciplinable

DISCIPLINABLE

(di-si-pli-na-bl') adj.
Capable de se soumettre à la discipline. Des hommes disciplinables. Une population disciplinable.
Tel peuple est disciplinable en naissant [J. J. ROUSS., Contr. II, 8]
Fig.
L'âge me gagnait : il n'était plus question de jeunesse, ni d'autre artifice pour paraître jeune ; mon visage là-dessus n'était plus disciplinable, [, Spectat. fr. 1723, dans DESFONTAINES]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Il faut qu'il soit disciplinable et corrigible, non proterve ni rebelle [, Hist. de la toison d'or, dans le Dict. de DOCHEZ]
  • XVIe s.
    Cette facilité que nous reconnaissons [chez les oiseaux qui parlent] à nous fournir leur voix et haleine si souple et si maniable, pour la former et l'astreindre à certain nombre de lettres et de syllabes, tesmoigne qu'ils ont un discours au dedans qui les rend ainsi disciplinables et volontaires à apprendre [MONT., II, 172]

ÉTYMOLOGIE

  • Discipliner ; provenç. et espagn. disciplinable ; portug. disciplinavel ; ital. disciplinabile.

disciplinable

DISCIPLINABLE. adj. des deux genres. Qui est aisé à discipliner. Cet enfant n'est pas disciplinable. Des recrues facilement disciplinables.

disciplinable


DISCIPLINABLE, adj. DISCIPLINE, s. fém. DISCIPLINER, v. act. [Diciplinable, pline, pliné; 4e dout. au 1er, e muet au 2d, é fer. au 3e.] Discipline est, 1°. Instruction, éducation. Être sous la discipline d'un maître sévère. "Il y a des animaux capables de discipline. = 2°. Règlement ordre, conduite. "La discipline éclésiastique, religieuse, militaire. Rétablir la vigueur de l'anciène discipline.
= 3°. Fouet de cordelettes dont on se sert pour se mortifier, ou pour châtier ceux qui sont sous notre conduite. Prendre ou se doner la discipline. Ordoner la discipline, doner la discipline.
   DISCIPLINER se dit dans le 2d. sens de discipline; régler, tenir dans l'ordre. On le dit sur-tout des troupes. Discipliner des gens de guerre. Soldats bien ou mal disciplinés; compagnie, armée, bien ou mal disciplinée. — Et dans le 3e sens. "Il a été discipliné en plein Chapitre. Les Religieux se disciplinent une ou deux fois la semaine.
   DISCIPLINABLE, docile, capable d' être discipliné (n°. 1°.) L'éléphant est de tous les animaux le plus disciplinable. "Ce jeune homme n' est pas disciplinable. Parmi les chiens, il y a des espèces plus disciplinables. Le Gendre.
   Rem. * On disait autrefois, les belles disciplines: on dit aujourd'hui les belles lettres. "Il n'étoit pas moins l'orâcle de toutes les belles disciplines, que celui de la Justice et des Loix. Mascaron. — Même en se servant du mot Belles-Lettres, on ne dirait point toutes les belles-lettres, ni qu'un Magistrat ou tout aûtre en est l'orâcle. Tout cela est du vieux style.
   * Bossuet s'est servi de discipline, dans le sens d'exactitude: aûtre signification de ce mot, suranée et inusitée aujourd'hui. "Nous, qui expliquons l'Écritûre avec une discipline plus sevère. On dirait aujourd'hui, avec une exactitude, ou une attention plus scrupuleûse.