dislocation

dislocation

n.f.
1. Action de disloquer ; son résultat : La dislocation d'une armoire.
2. Fig. Séparation des parties d'un tout ; démembrement : La dislocation d'un cortège dispersion ; rassemblement

dislocation

(dislɔkasjɔ̃)
nom féminin
fait de se séparer en plusieurs morceaux, plusieurs éléments la dislocation d'un empire

DISLOCATION

(di-slo-ka-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Séparation des pièces d'une machine. La dislocation de la voiture qui avait roulé dans un ravin. Fig.
Le travail et la sueur du paraphraste [des psaumes] se lisent avec ses pointes et ses antithèses.... les ciseaux, les marteaux et les tenailles, les dislocations et les ruptures se voient et se sentent dans chaque vers [BALZ., Socr. chrét. Disc. 7]
Terme de chirurgie. Luxation d'un membre. La dislocation de l'épaule. Terme de géologie. Rupture des couches terrestres.
Tout porte à croire que les canaux qui amènent à la surface les eaux et les gaz des sources minérales actuelles, ne sont que le résidu des conduits infiniment plus nombreux et plus vastes qui se sont ouverts à chaque époque de dislocation et d'épanchement [L. CORDIER, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LIV, p. 297]
Terme de guerre. La dislocation d'une armée, la répartition de ses corps en divers cantonnements.
Murat profita de cette incertitude pour s'arrêter plusieurs jours à Gumbinen et pour diriger sur les différentes villes qui bordent la Vistule les restes des corps ; au moment de cette dislocation de l'armée il en réunit les chefs [SÉGUR, Hist. de Napol. XII, 5]
La dislocation d'un empire, sa dissolution en moindres États. La dislocation de l'empire d'Alexandre.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le quart traitié sera des dislocations [H. DE MONDEVILLE, f° 4]
  • XVIe s.
    La luxation qui se fait par elongation ou eslargissement des ligamens, n'est pas vraie dislocation, mais est un chemin à ce faire [PARÉ, XIV, 1]
    Ceci est plaisant à considerer : par la dislocation que les passions apportent à nostre raison, nous devenons vertueux [MONT., II, 327]

ÉTYMOLOGIE

  • Disloquer ; provenç. dislocacio ; espagn. dislocacion.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DISLOCATION. Ajoutez :
    Terme de saltimbanque. Exercices dans lesquels on se disloque les membres.
    Tout individu qui fera exécuter par des enfants de moins de seize ans des tours de force périlleux ou des exercices de dislocation [, Journal offic. 24 juin 1874, p. 4283, 2e col.]

dislocation

DISLOCATION. n. f. Déplacement d'une ou de plusieurs parties d'un tout. Il signifie spécialement Déboîtement des os, luxation. La dislocation d'un membre.

Fig., Dislocation d'une armée, Séparation des troupes qui la composent. La dislocation d'un ministère.

dislocation

Dislocation de membre, Luxatio.

dislocation


DISLOCATION, s. f. DISLOQUER, v. a. [Disloka-cion, disloké.] Déboîtement d'un os. Démettre, déboîter. "La dislocation des ôs. Disloquer les ôs. — On dit par abus, mais c' est l'usage, disloquer le brâs, le pouce, pour disloquer les ôs du brâs, du pouce; plus abusivement encôre dans le style fig. famil. disloquer la cervelle, mettre l'esprit hors de son assiète. "Cela lui a disloqué la cervelle. La métaphôre n'a point de justesse, puisque la cervelle n'a point d'ôs; mais il ne faut pas demander de raison à l'Usage. — Rousseau l'a dit de l'esprit.
   Et de quels noms plus doux et plus musqués.
   Puis-je apeler tant d'esprits disloqués?
   La figûre me paroît plus que hardie, et il me semble que la licence poétique et même marotique ne va pas jusque là.

Synonymes et Contraires

dislocation

nom féminin dislocation
1.  Action de se disloquer.
assemblage, montage, remboîtage, remboîtement.
2.  Séparation des parties d'un tout.
Traductions

dislocation

dislocation

dislocation

התפוקקות (נ), התפוררות (נ)

dislocation

脫位

dislocation

[dislɔkasjɔ̃] nfdislocation