disparate

disparate

adj. [ lat. disparatus, inégal ]
Qui forme un ensemble sans harmonie, sans unité : Un ameublement disparate composite, hétéroclite ; homogène

disparate

(dispaʀat)
adjectif
homogène qui n'est pas homogène des objets disparates un ensemble disparate

DISPARATE1

(di-spa-ra-t') s. f.
Terme vieilli. Incartade, action capricieuse et déraisonnable.
Quelle disparate je vais faire ! [SÉV., 388]
Ce sont ces disparates-là qui font que je vous crains près de moi [MAINTENON, Lettre à d'Aubigné, 25 oct. 1685]
Ce qu'il fallut essuyer de disparates de sa part [du duc de Rohan] ne se peut imaginer [SAINT-SIMON, 64, 69]
On trouve aussi disparade.
Ils [le roi et la comtesse de Grammont] se racommodèrent, à condition d'y plus faire [qu'elle ne fît plus à Port-Royal] de ces disparades [ID., 118, 42]

ÉTYMOLOGIE

  • Génevois, un disparat ; de l'espagnol disparate, sottise, extravagance. L'Académie a fait disparate du féminin, bien qu'il soit masculin en espagnol. L'espagnol disparate tient au verbe disparar, faire des sottises, des incartades, qui est le latin disparare (voy. DISPARATE 2).

DISPARATE2

(di-spa-ra-t')
Adj. Qui tranche fortement sur.
L'accueil si contradictoire et si disparate fait au comte de Neuilly et au duc de Surrey [D'ALEMB., Acad. fr. t. V, p. 586]
Les lois générales enchaînent les uns aux autres les phénomènes qui semblent les plus disparates [LAPLACE, Exp. IV, 14]
S. f. Une disparate, défaut d'analogie entre les mots, entre les idées, entre les choses. Il y a trop de disparate entre ces couleurs. Ces choses font disparate.
Ce mélange de magnificence et de rusticité forme une disparate et non un contraste, deux choses très différentes et que le mauvais goût confond souvent [Mme DE GENLIS, Leç. d'une gouv. t. II, p. 396, dans POUGENS]
Tout ce que les empereurs ont touché à Athènes forme une disparate sensible avec les chefs-d'œuvre du siècle de Périclès [CHATEAUB., Itin. 228]

SYNONYME

  • DISPARATE, CONTRASTE.
    Un contraste est agréable, une disparate est toujours choquante ; en général, on peut appeler disparate une opposition trop forte et trop tranchante ; et contraste, une opposition délicate qui ne produit qu'une surprise modérée et un sentiment plus doux et plus profond que violent [Mme DE GENLIS, Leç. d'une gouvernante, t. II, p. 397]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. disparatus, inégal, différent, de disparare, de dis.... préfixe, et parare (voy. PARER). Disparate 2 et disparate 1 ont deux origines différentes, l'un dans le latin, l'autre dans l'espagnol.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. DISPARATE. Ajoutez : - REM. C'est une faute de le faire masculin, comme dans ces vers :
    Alors s'effacera le honteux disparate Entre l'humble commis et le chef bureaucrate [BARTHÉLEMY, Némésis, p. 20 de l'édition in-8°, 1833]

disparate

DISPARATE. adj. des deux genres. Qui présente un défaut de conformité d'un effet désagréable. Voilà des choses bien disparates, des ornements bien disparates.

Il s'emploie aussi comme nom féminin pour désigner ce Défaut de conformité, ou l'Effet, ordinairement désagréable, qui en résulte. Ses actions et ses discours forment une étrange disparate. Quelle disparate choquante! Il y a trop de disparate entre ces couleurs, entre ces idées. Ces choses font disparate.

disparate


DISPARATE, s. f. et adj. Ce mot d'origine espagnole avait été adopté en France dans le dernier siècle, mais il n'avait pas fait grande fortune. Depuis quelques années, il est fort en vogue. — Écart, inégalité dans la conduite ou dans les discours. Scuderi s'en est servi dans ses Observations sur le Cid. "En cet endroit, dit-il, s'il m'est permis d'user de ce mot, il fait encôre une disparate. Nos Écrivains modernes l'emploient sans en demander la permission. "Cette nouvelle méthode a encôre, indépendamment de ses disparates, des défauts essentiels. Bufon. "Malgré tant de disparates, capables de faire ouvrir les yeux, tout ce que cet Écrivain (Voltaire) a produit a été acueilli, cru, préconisé: il est devenu l'idole de son siècle. Sabat. Trois siècles. — M. l'Ab. Grosier le fait subst. masc. Il dit de Shakespeare. "Par-tout des disparates choquans et bizârres. M. Servan a dit aussi, les disparates les plus choquans. Ce substantif est certainement féminin. L'Ab. des Fontaines dit Disparat au masc. et le fait adjectif. "Plus de liaison entre les faits disparats, plus de brièveté dans les digressions... doneroient à cet ouvrage (la vie de Louis XI) un nouveau lustre. — On ne l'emploie guère qu'au feminin. "Voilà des chôses bien disparates, qui ne vont point ensemble. — Dans l'Ann. Litt. on lui fait régir la prép. de: "Cette anecdote, si disparate de ce qui précède, a été amenée par une transition si simple. — Ce régime peut être quelquefois utile.

Synonymes et Contraires

disparate


disparate

nom masculin ou féminin disparate
Littéraire. Manque d'harmonie.
Traductions

disparate

שונה (ת), שעטנזי (ת), שׁוֹנֶה

disparate

disparate

disparate

disparato

disparate

[dispaʀat] adjdisparate; [couleurs] → ill-assorted