disproportion

(Mot repris de disproportions)

disproportion

n.f.
Défaut de proportion ; différence entre deux ou plusieurs choses : Il y a des disproportions entre les niveaux sociaux des élèves disparité, inégalité ; égalité, équilibre
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

disproportion

(dispʀɔpɔʀsjɔ̃)
nom féminin
trop grande différence entre deux choses la disproportion entre les revenus la disproportion entre les promesses et la réalité
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

DISPROPORTION

(di-spro-por-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Défaul de proportion entre deux ou plusieurs choses.
Il y avait trop de disproportion entre la corruption et la beauté [BOSSUET, I, Prof. 2]
Toute la nature est pleine de convenances et de disconvenances, de proportions et de disproportions selon lesquelles les choses s'ajustent ensemble ou se repoussent l'une l'autre [ID., Connaiss. V, 2]
Si l'on ne le voyait de ses propres yeux, pourrait-on jamais s'imaginer l'étrange disproportion que le plus ou le moins de pièces de monnaie met entre les hommes ? [LA BRUY., VI]
C'est dans la disproportion de nos désirs et de nos facultés que consiste notre misère [J. J. ROUSS., Ém. II]
Disproportion se dit aussi dans le même sens en n'énonçant qu'un seul terme de la comparaison et en omettant l'autre ou les autres. Une disproportion de fortune.
La grande disproportion d'âge et l'extrême répugnance de la jeune personne me firent concourir avec la mère à détourner ce mariage [J. J. ROUSS., Confess. XI]
Je ne reconnais point de disproportion ; La nature et l'amour ne l'ont jamais admise [LA CHAUSSÉE, Gouvern. V, 5]
Disproportion du corps, se dit du corps d'une personne, d'un animal dont toutes les parties n'ont pas entre elles la proportion convenable.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    S'ils consideroyent bien la disproportion qu'il y a de la vertu antique à la moderne, ils seroyent plus retenus [LANOUE, 354]
    Ma haulteur [d'un roi] m'a mis hors du commerce des hommes ; il y a trop de disparité et de disproportion [MONT., I, 334]

ÉTYMOLOGIE

  • Dis.... préfixe, dans le sens négatif, et proportion.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

disproportion

DISPROPORTION. n. f. Défaut de proportion entre différentes choses ou entre les parties d'une même chose. Il y a une grande disproportion entre les mérites de ces deux hommes. Il y a entre eux une grande disproportion de taille, d'âge, de mérite, de fortune. Disproportion choquante.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

disproportion


DISPROPORTION, s. f. DISPROPORTIONÉ, ÉE, adj. [Dispropor-cion, cio-né, en vers, ci-on, ci-oné.] Inégalité, manque de proportion entre des chôses comparées. Acad. Disparité ou inégalité entre diférentes chôses, qui n'ont que des convenances éloignées, ou entre les parties d'une même chôse. Trév. Le contraire de proportion. Inégalité, Rich. Port. La définition de Trévoux est un peu longue; mais il me semble qu'elle done une idée plus juste et plus claire du sens et de l'emploi de ce mot. Disproportioné, qui manque de proportion. "Il y a entr'eux une grande disproportion d'âge, de qualité, de mérite. "Leurs âges sont fort disproportionés. "Ces partages sont bien disproportionés, etc.
   * Trév. met le verbe disproportioner, s'éloigner trop des proportions; mais ce verbe est hors d'usage, et il ne se dit qu'au participe, employé adjectivement.
   Rem. Disproportion régit de et à: disproportioné n'a que le 2d régime. Il y a une grande disproportion des secours aux besoins, des moyens au projet. "Ses forces étaient très-disproportionées à une telle entreprise.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

disproportion

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

disproportion

גמלוניות (נ)

disproportion

disproportion

disproportion

sproporzione

disproportion

[dispʀɔpɔʀsjɔ̃] nfdisproportion
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005