dissemblable

Recherches associées à dissemblable: analogue, dissocier

dissemblable

adj.
Qui présente des différences : Les deux sœurs sont très dissemblables différent ; pareil, semblable
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

dissemblable

(disɑ̃blabl)
adjectif
semblable qui n'a pas de ressemblance deux frères au caractère dissemblable
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

DISSEMBLABLE

(di-ssan-bla-bl') adj.
Qui n'est pas semblable. Objets tout à fait dissemblables.
Horrata et Dioxippe se battent enfin en duel avec des armes dissemblables [VAUGEL., Q. C. 498]
Après des fortunes si différentes et des mœurs si dissemblables, tous deux [le juste et l'injuste] tomberaient également dans un oubli éternel [MASS., Av. Jugem. univ.]
Les vertus les plus dissemblables ne réussissent qu'à s'attirer les mêmes reproches [ID., Car. Injust. du monde.]
Dissemblable à. Une volonté particulière contraire ou dissemblable à la volonté générale.
Je leur suis cependant dissemblable en ce point [MAIR., Soliman, IV, 4]
Reprochons-nous les vices qui ne nous permettent pas de ressembler aux gens de bien, loin de leur reprocher les vertus qui nous les rendent dissemblables [MASS., Car. Injust. du monde.]
Dissemblable de.... dans le même sens.
L'Église, en cela dissemblable des autres mères qui mettent hors d'elles-mêmes les enfants qu'elles produisent [BOSSUET, Fr. Bourgoing.]
Tout ce qui est inférieur à l'infini en est infiniment dissemblable [FÉN., Exist. 275]
S. m. Les dissemblables, nom donné aux Ariens, parce qu'ils enseignaient que le Verbe était en tout dissemblable au Père.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Cestui Hostilius ne fu pas tant seulement dissemblables à Numa [BERCHEURE, f° 14]
    Personne non pareille et dissemblable [ID., f° 22, verso.]
    L'une significacion est loing et dessemblable de l'autre [ORESME, Eth. 141]
    En toutes amistés de personnes dessemblables ou non pareilles, faire à chescun retribucion selon proporcion est ce qui fait equalité [ID., ib. 247]
  • XVIe s.
    Puis que tant de cauteres et saignées de quoy on s'est aidé, depuis vingt et deux ans, n'ont en rien profité, il faut necessairement se servir de moyens dissemblables [autres] [LANOUE, 91]
    Je n'enten pas mettre en ce rang [des flatteurs] les vertueux courtisans, que j'estime leur estre aussi dissemblables que l'or et l'argent sont du plomb [ID., 499]
    L'un rendroit la portraicture difforme, et l'autre dissemblable [non ressemblante au modèle] [AMYOT, Cim. 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Dis.... préfixe, dans le sens négatif, et semblable.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

dissemblable

DISSEMBLABLE. adj. des deux genres. Qui n'est point semblable. Ces deux frères sont bien dissemblables. Ces deux caractères sont fort dissemblables.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

dissemblable


DISSEMBLABLE, adj. DISSEMBLANCE, s. f. [Di-sanblable, blance; 2e lon. 3e dout. au 1er, lon. au 2d.] Qui n'est point semblable. Manque de ressemblance. "Deux frères dissemblables; deux humeurs dissemblables. "Il est dissemblable à lui-même. "Elle est bien dissemblable de ce qu'elle étoit. "Il y a une grande dissemblance entre ces deux frères, entre ces deux caractères, etc.
   Ces mots ont été long-temps peu employés. On s'en sert plus souvent depuis quelque temps. "L'Auteur (des Barmécides) prétend que ses énemis lui ont reproché qu'Aaron étoit Auguste, et qu'Amorassan étoit Cinna. En éfet, il n'y a que la haine assez aveugle pour raprocher des pièces si dissemblables à tous égards. L'Ab. De Fontenai. — "Voyant que leurs actions ne ressembloient point à leurs discours, je cherchai la raison de cette dissemblance. J. J. Rousseau. "M. Ducis ayant à parler des contes de Mr. de Voltaire, a dû nécessairement se ressouvenir de ceux de La Fontaine; mais ne trouvant entr'eux aucun trait de ressemblance, il les compare par leur dissemblance, s'il m'est permis de me servir de ce terme. L'Ab. de Fontenai. "Il est sans cesse à portée de confronter la copie avec l'original, et il s'aperçoit de la moindre dissemblance. Mercûre. — Rousseau le Poète et l'Ab. de Houteville avaient plus anciènement employé ce mot.
   Mais de ces goûts, la dissemblance extrême,
   À~ le bien prendre, est un foible problème.
"Il ne falloit passer que d'un siècle, d'un Empire, d'une Ville à l'aûtre, pour trouver ces dissemblances de culte. — L'Acad. met dissemblable et dissemblance, sans remarque.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

dissemblable

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

dissemblable

dissimilar

dissemblable

dissimile

dissemblable

различни

dissemblable

[disɑ̃blabl] adjdissimilar
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005