dissimulateur

dissimulateur, trice

adj. et n.
Qui dissimule : Ce dissimulateur nous a trompés pendant dix ans fourbe, hypocrite
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

dissimulateur

(disimylatœʀ) masculin

dissimulatrice

(disimylatʀis) féminin
nom
personne qui cache ses sentiments C'est un menteur et un grand dissimulateur.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

dissimulateur

DISSIMULATEUR, TRICE. n. Celui, celle qui dissimule.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

dissimulateur

Dissimulateur Dissimulator.

Grand dissimulateur, Qui omnes numeros simulationis impleuit, vel nouit. B.

Dissimulatrice, Dissimulatrix.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

dissimulateur


DISSIMULATEUR, s. m. DISSIMULATION, s. f. DISSIMULER, v. a. [Dici-mula-teur, la-cion, .] Dissimuler, c'est cacher ses sentimens, ses desseins. "Dissimulateur, qui dissimule. Dissimulation, déguisement, art, soin de cacher ses sentimens, ses desseins. "Dissimuler sa haine, son amour, sa douleur. "Il sait dissimuler. L'art de dissimuler est souvent utile. "Qui ne sait pas dissimuler, ne sait pas régner. — On voit, par les derniers exemples, qu'il s'emploie souvent neutralement et sans régime. — Les plus grands Politiques sont les plus grands dissimulateurs. — "Sage ou artificieûse dissimulation. User de dissimulation.
   REM. 1°. Dissimuler ne signifie quelque-fois que, faire semblant de ne pas remarquer ou ressentir. "Dissimuler une injûre, un afront.
   DISSIMULÉ, ÉE, adj. Fin, couvert, artificieux. Homme, esprit, caractère dissimulé. — S. f. "C'est une dissimulée. On ne le dit point des hommes substantivement.
   Se dissimuler, employé dans une phrâse négative ou interrogative, avec le verbe pouvoir, régit le subjonctif, précédé de la particule ne: "Si l'Imprimerie a été de quelqu'utilité pour les Arts.... on ne peut se dissimuler qu'elle ne soit aujourd'hui un des plus cruels fléaux de la société. Linguet. — Mais l'actif dissimuler, quoique dans le sens négatif, semble exiger l'indicatif, et ne demande pas la particule ne: "Nous ne dissimulerons pas que la vérité de ses récits (d'Hérodote) ait été révoquée en doute par des Savans du premier ordre. Hist. Univers. Angl. — Là, je voudrais l'indicatif, qu'elle a été révoquée en doute, etc. Au contraire, dans le sens afirmatif, il régit le subjonctif; ce qui est l'oposé de plusieurs verbes. "Il dissimula qu'il s'en fût aperçu. Hist. des Tud. — La raison en est que, dissimuler porte avec lui le sens négatif. Quand il est donc joint avec une négative, l'une éface l'aûtre, et le sens devient afirmatif. Ne pouvoir dissimuler, c'est être obligé de dire. Au contraire, quand dissimuler est sans négative, c'est alors que le sens est vraiment négatif, et que le subjonctif est dans l'analogie et dans le génie de la Langue.
   2°. Dissimulateur est peu usité, mais il mérite de l'être. Il est sonôre, il est énergique: il peut être souvent utile et quelquefois nécessaire, et il ne peut être remplacé que par une périphrâse.
   3°. Dissimulation se prend dans un bon, ou dans un mauvais sens, suivant l'épithète qui l'acompagne.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

dissimulateur

adjectif dissimulateur
Qui dissimule ses intentions.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

dissimulateur

heuchlerisch

dissimulateur

dissimulatore

dissimulateur

[disimylatœʀ, tʀis]
adjdissembling
nm/fdissembler
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005