distance

distance

n.f. [ lat. distantia ]
1. Intervalle séparant deux points dans l'espace ; longueur à parcourir pour aller d'un point à un autre : À cette distance, il me faudrait des jumelles éloignement ; contiguïté, proximité parcours, trajet intervalle
2. Moment qui sépare deux instants, deux époques : Les deux amies ont eu un bébé à deux mois de distance intervalle
3. Différence de niveau social, de culture ; inégalité : L'argent a mis une grande distance entre eux décalage, écart
À distance,
en étant éloigné dans l'espace : Ils communiquent à distance par l'Internet ; avec le recul du temps : À distance, les événements lui paraissent plus clairs.
Garder ou prendre ou tenir ses distances,
éviter toute familiarité avec qqn.
Tenir qqn à distance,
éviter de le fréquenter.

DISTANCE

(di-stan-s') s. f.
Espace qui sépare un lieu d'un autre. La distance de Paris à Versailles est de dix-huit kilomètres. Il parcourut rapidement cette longue distance.
Mais comme assez souvent la distance des lieux Affaiblit dans le cœur ce qu'elle cache aux yeux [CORN., Tois. d'or, II, 1]
Nous sommes trop éloignés ou trop proches pour être dans la distance qu'il faut pour en faire un juste discernement [LA BRUY., Disc. s. Théophr.]
Ils l'avaient accompagné jusqu'à une certaine distance de la caverne [FÉNEL., Tél. XVIII]
Tunnebrige est à la même distance de Londres que Fontainebleau est de Paris [HAMILT., Gramm. 10]
Dans cette vaste domination, des courriers placés de distance en distance instruisaient rapidement la cour de tout ce qui arrivait dans les provinces les plus reculées [RAYNAL, Hist. phil. VI, 9]
Le temps, qui accroît les forces, abrége les distances [ID., ib. VII, 18]
Entre nous l'Océan mit en vain sa distance [C. DELAV., Paria, II, 1]
Terme de droit. Distance légale, éloignement en raison duquel les délais de justice sont calculés. Chaque distance de trois myriamètres augmente ces délais d'un jour. Terme d'art militaire. L'espace laissé entre les rangs ou les subdivisions d'une colonne, par opposition à l'intervalle qui est l'espace qui isole les groupes principaux d'une ligne de bataille. Terme d'astronomie. Distance apparente de deux astres, angle sous lequel on voit de la terre l'espace qui est entre eux. Distance polaire, zénithale d'un astre, la distance angulaire de cet astre au pôle, au zénith. Terme d'architecture. Point de distance, point d'où il faut considérer l'élévation d'un édifice pour en bien saisir l'ensemble. Terme de perspective. Point de distance, point de concours à l'horizon sous un angle de 45 degrés. Distance explosive, le plus grand intervalle qui puisse exister entre un corps conducteur électrisé et un corps à l'état neutre qui en soutire l'électricité par étincelle. Tenir à distance, empêcher d'approcher. Le général tenait toujours l'ennemi à distance.
Tenez-le toujours à quelque distance de votre personne [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Fig. Tenir à distance, repousser la familiarité par une réserve calculée.
Je puis l'instruire au moins combien sa confidence Entre un sujet et lui doit laisser de distance [RAC., Brit. I, 2]
Intervalle qui sépare dans le temps. La distance entre l'établissement de l'empire à Rome et sa chute est d'environ quatre siècles et demi. Ceux que la distance des temps et des lieux éloigne de nos regards.
Fig. La distance qu'il y a entre vouloir et faire.
De le croire à l'aimer la distance est petite [CORN., le Ment. IV, 9]
Vous savez combien votre naissance Entre l'empire et vous avait mis de distance [RAC., Brit. IV, 2]
Ce rang entre elle et vous met-il tant de distance ? [ID., Bérén. I, 1]
La distance qu'il y a de l'honnête homme à l'habile homme s'affaiblit de jour à autre [LA BRUY., XII]
Des distances l'amour peut rire, L'amitié n'en supporte point [BÉRANG., Cons. de Lise.]

REMARQUE

  • On dit : la distance des lieux ; la distance d'un lieu à un autre ; la distance entre ces deux lieux.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si font bien diverses distances, Sans mireors, grans descevances, Sembler choses entr'eus lointaines Estre conjointes et prochaines [, la Rose, 18409]
  • XVIe s.
    Sylla les alla charger en ce trouble, ayant passé en diligence ce qu'il y avait de distance entre les deux armées [AMYOT, Sylla, 40]
    Ce que je veux et ce que je merite Sont separés de si longue distance Que mes faveurs et ma force petite Font l'un à l'autre ennuy et resistance [ST-GEL., 131]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. distancia ; ital. distanzia ; du latin distantia, de distans, distant.

distance

DISTANCE. n. f. Intervalle d'un lieu à un autre, d'un objet à un autre, d'une personne à une autre. La distance d'une ville à l'autre, la distance entre ces deux endroits. J'étais à quelque distance de lui. À une grande distance. À égale distance les uns des autres. De distance en distance. Une bonne vue perçoit la distance aussi bien que la forme et la couleur. Calculer, mesurer une distance. Une distance de vingt mètres, de cent lieues. La distance qui nous sépare.

Fig., Conserver, garder ses distances, Se tenir à sa place dans une troupe qui marche. Garder ses distances signifie aussi figurément Se tenir à la distance convenable, à une distance respectueuse, éviter la familiarité.

Tenir à distance, Empêcher d'approcher. Le général tenait toujours l'ennemi à distance. Cela se dit aussi figurément pour exprimer une certaine réserve d'orgueil ou de dignité, qui repousse la familiarité. Il est de certaines gens qu'il est prudent de tenir à distance.

Il se dit, par extension, d'un Intervalle de temps. Du siège de Troie à la naissance de JÉSUS-CHRIST, il y a une distance d'environ douze siècles. La distance qui sépare ces deux époques.

Il s'emploie souvent au figuré, surtout pour exprimer Différence. Du Créateur à la créature, la distance est infinie. La distance qui sépare l'homme civilisé de l'homme sauvage. Il y a trop de distance entre vous, entre sa condition et la vôtre. Le danger commun rapproche les distances.

distance

Distance, Distantia.

Toute espace et distance, Interuallum.

Longue distance des lieux, Longinquitas.

distance


DISTANCE, s. f. DISTANT, ANTE, adj. [2e lon. 3e e muet.] Distance, est 1°. L'espace, l'intervalle d'un lieu à un autre. On le dit aussi du temps. Acad. Éloignement d'une chose à l'égard d'une autre. Trév. Éloignement qu'il y a d'un lieu à un autre, d'une chose à une autre. Rich. Port. La définition de Trév. me plairait davantage, parce qu'elle est plus générale, et qu'elle renferme tout. "La distance des lieux, des temps. — Figurément, il y a une grande distance du Créateur à la créature, du Souverain aux sujets, ou, entre le Souverain et les sujets. "La distance d'une Ville à l'aûtre. "Il y a une grande distance depuis l'Empire des Assyriens jusqu'à celui des Romains, ou, entre l'Empire des, etc., et celui des, etc. On dit adverbialement, à la distance de. Quelques-uns, depuis peu, disent absolument, à distance, sans article et sans régime. "L'exemple, le puissant exemple, agit même à distance. Target. Cette manière de parler ressemble un peu trop au jargon barbâre de l'École: Datur actio in distans.
   DISTANT, éloigné. "Ces deux villes ne sont distantes l'une de l'autre que de dix lieuës. "Ces deux époques ne sont pas fort distantes l'une de l'aûtre. — Il ne se dit point au figuré. On ne dit point qu'un souverain est fort distant de ses sujets; que Voltaire, par exemple, est fort distant de Corneille et de Racine pour ses tragédies, et du Tasse, de Milton pour sa Henriade. On a dit pourtant dans l'Ann. Litt. "M. Cailhava a beaucoup de mérite, mais il en conviendroit lui-même: il est bien distant des bons Poètes comiques.

Synonymes et Contraires

distance

nom féminin distance
1.  Intervalle qui sépare deux points.
2.  Espace à parcourir dans une course.
Traductions

distance

Entfernung, Abstand, Weite, Distanz, distanzieren, Wegdistance, offset, way, rangeafstand, eind, (sociaal) verschil, ongelijkheid, tussentijd, verwijdering, endטווח (ז), מהלך (ז), מרווח (ז), מרחק (ז), רווח (ז), רוחק (ז), ריחוק (ז), רִחוּק, רֹחַק, טְוָח, מֶרְחָקafstanddistànciavzdálenost, dálka, délka, dosah, odstup, rozdílafstanddistancodistanciaetäisyystávolságfjarlægðdistanza, lontananzaavstand, distansedistânciaavstånd, distansmwendoمَسافَةαπόστασηudaljenost距離거리odległośćрасстояние, дистанцияระยะทางuzaklıkkhoảng cách距离 (distɑ̃s)
nom féminin
1. longueur qui sépare deux endroits À quelle distance de l'aéroport se trouve l'hôtel ? à trois kilomètres de distance parcourir de grandes distances
en étant loin de la commande à distance d'un appareil travailler à distance
2. espace de temps Les faits ont eu lieu à quelques mois de distance.
3. se montrer méfiant avec qqn

distance

[distɑ̃s] nf
(spatiale, géographique)distance
à une distance de 10 km → at a distance of 10 km
à 10 km de distance → 10 km away
à distance (= loin) → at a distance, from a distance; [mettre en marche, commander] → by remote control (INFORMATIQUE)remote
situé à distance (INFORMATIQUE)remote
tenir la distance (SPORT) → to cover the distance, to last the course
(dans le temps) (= écart) → gap
à 2 ans de distance → with a gap of 2 years
(psychologique)distance
tenir qn à distance → to keep sb at a distance
se tenir à distance → to keep one's distance
prendre ses distances → to distance o.s.
garder ses distances → to keep one's distance