distension

(Mot repris de distensions)

DISTENSION

(di-stan-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Tension considérable qui résulte d'un gonflement intérieur. La distension d'un estomac chargé d'aliments.
Extension trop considérable. La distension d'une courroie. Terme de médecine. Tiraillement, en sens opposé, des tissus, des parties ligamenteuses d'une articulation, qui, portée à un certain degré, constitue l'entorse. Terme de vétérinaire. Synonyme d'entorse. Distension du boulet, de l'épaule, de la cuisse. On dit aussi distension musculaire, pour signifier la lésion des muscles qui subissent une extension trop forte.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Par dessus le nombril le peritoine est plus espais, afin qu'il endure et soutienne la distension illec faite par le ventricule [PARÉ, I, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. distensionem, de distensum, supin de distendere, distendre.

distension

DISTENSION. n. f. Élargissement ou allongement d'un corps élastique. Distension de la peau. La distension de l'estomac.

distension

Distension, ou estendement, Distensio, Distentus huius distentus.

distension


DISTENSION, ou DISTENTION, s. f. [distan-sion, en vers ci-on: 2e lon. Richelet, Trév. l'Acad. etc. mettent le 2d: le Rich. Port. done le choix des deux. Si l'on consulte l'étymologie latine, distention vaut mieux: distentio. Si l'on a égard à l'analogie française, distension doit être préféré. On dit tension, et non pas tention, de l'état de ce qui est tendu.] Distension ne se dit qu' en médecine et en parlant des nerfs qui sont tendus. Distention des nerfs.

Synonymes et Contraires

distension

nom féminin distension
Traductions

distension

uitzetting

distension

Zerrung

distension

distensión

distension

[distɑ̃sjɔ̃] nf [muscle, abdomen] → distension