doge

(Mot repris de doges)

doge

n.m. [ mot vénitien ]
Chef élu des anciennes républiques de Gênes et de Venise.

DOGE

(do-j') s. m.
Chef de l'ancienne république de Venise dont l'autorité était plus nominale qu'effective.
L'amour prête son nom à un nombre infini de commerces qu'on lui attribue, et où il n'a non plus de part que le doge à ce qui se fait à Venise [LA ROCHEF., Réflex. 77]
La dignité de doge fut toujours élective ; on pouvait y être appelé sans siéger actuellement dans les conseils, sans y avoir même siégé.... on voit assez ce que pouvait être un magistrat, asservi par une représentation continuelle, privé de toute autorité, n'ayant pas la liberté de sortir de la capitale sans permission, réduit à la condition de simple particulier dès qu'il était séparé de son conseil, doté d'un revenu si médiocre qu'il suffisait à peine à sa dépense, toujours entouré dans ses fonctions et continuellement surveillé dans sa vie domestique, enfin à qui on avait interdit jusqu'à la faculté de donner sa démission ; il avait, comme les rois de Sparte, la majesté d'un roi et l'autorité d'un citoyen [DARU, Hist. de Ven. XXXIX, 9]
Ordre du Doge, nom, à Venise, d'un ordre militaire dont le doge était le chef et qui avait pour marque une croix à douze pointes. Chef de l'ancienne république de Gênes.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. doge, doge, proprement duc (voy. DUC).

doge

DOGE. n. m. Anciennement, Chef de la république de Venise et Celui de la république de Gênes. Le palais des doges.
Traductions

doge

doge

doge

doĝo

doge

dux

doge

doge