doigté, ée

DOIGTÉ, ÉE1

(doi-té, tée) part. passé.
Morceau bien doigté, c'est-à-dire écrit de manière à ne pas contrarier le mouvement naturel des doigts sur tel ou tel instrument. Un morceau très bien doigté pour le piano peut l'être fort mal pour le violon, et réciproquement.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877