dominateur, trice

DOMINATEUR, TRICE

(do-mi-na-teur, tri-s') s. m. et f.
Celui, celle qui domine.
Ô voyage bien différent de celui qu'elle avait fait sur la même mer, lorsque, venant prendre possession du sceptre de la Grande-Bretagne, elle voyait, pour ainsi dire, les ondes se courber sous elle et soumettre toutes leurs vagues à la dominatrice des mers ! [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il sortira de Jacob un dominateur qui perdra les restes de la cité [SACI, Bible, Nombr. XXIV, 19]
Ces brigands sacriléges, De cent peuples vaincus dominateurs cruels [VOLT., Tancr. V, 1]
Ces insulaires étaient plus robustes et plus braves que leurs dominateurs [ID., Louis XV, 40]
Du cœur humain sombres dominatrices, C'est vous surtout, fougueuses passions.... [DELILLE, Convers. II]
Fig.
À sa gauche [d'une redoute] et à portée de son feu, un mamelon s'élève comme le dominateur de cette plaine, il est couronné d'une redoute formidable [SÉGUR, Hist. de Napol. VII, 5]
Terme d'astrologie. Dominateur ou seigneur dominant, nom donné à l'astre qui a le plus de degrés de puissance dans un horoscope.
Adj. Un esprit dominateur.
Un peuple dominateur peut s'affranchir de tout impôt, parce qu'il règne sur des nations sujettes [MONTESQ., Esp. XIII, 12]
Vaisseau dominateur de l'onde [LEFRANC DE POMP., Ode, la Poésie chrétienne.]
Il y avait dans René quelque chose de dominateur qui s'emparait fortement de l'âme [CHATEAUB., Natch. II, 203]
La grande armée conserva son air de souveraine ; vaincue par les éléments, elle garda devant les hommes ses formes victorieuses et dominatrices [SÉGUR, Hist. de Napol. XII, 5]
Le candidat à la députation lança dans l'espace par-dessus ses lunettes un de ces regards dominateurs dont il croyait l'effet irrésistible [CH. DE BERNARD, la Cinquantaine, § 1]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Que la doctrine divine tient mieulx son reng à part, comme royne et dominatrice [MONT., I, 400]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. dominator, de dominari, dominer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DOMINATEUR. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    Aucuns hommes sans pieté sont couvertement entrez.... denyans le seul dominateur nostre seigneur Jesuchrist [, Jude, 4, Nouv. Test. éd. Lefebre d'Etaples, Paris, 1525]