donné, ée


Recherches associées à donné, ée: récupération de données

DONNÉ, ÉE1

(do-né, née) part. passé.
Dont la possession est accordée gratuitement. Un cheval donné. Absolument. Donné 100 francs au comité de bienfaisance. Fig.
Et ses justes faveurs aux mérites données Feront ressusciter l'excellence des arts [MALH., II, 1]
Abandonné.
Comme dans une place au pillage donnée [MALH., I, 4]
Bataille donnée, bataille engagée et menée à terme. La bataille de Waterloo donnée et perdue par les Français le 18 juin 1815.
Et qu'enfin la bataille allait être donnée [CORN., Hor. I, 1]
Rendu, prononcé, en parlant d'un arrêt.
Ne sachant si son arrêt est donné [PASC., Préf. gén.]
Consacré.
Chômons : c'est faire assez qu'aller de temple en temple Rendre à chaque immortel les vœux qui lui sont dus ; Les jours donnés aux dieux ne sont jamais perdus [LA FONT., Filles de Minée.]
Terme de mathématiques. Connu et servant à la solution d'un problème. Le nombre donné. Le polygone donné. Les quantités, les figures données.
L'arrangement que les planètes gardent entre elles selon leurs distances données [VOLT., Dial. XXIV, 17]
Qu'est-ce que la guerre ? un métier de barbares, où tout l'art consiste à être le plus fort sur un point donné [SÉGUR, Hist. de Nap. VII, 8]
Par extension. Dans un espace, dans un temps donné, dans un certain espace, dans un certain temps.
Terme de chasse. Animal bien donné aux chiens, se dit d'un animal bien attaqué et promptement lancé.

PROVERBE

    C'est un marché donné, c'est marché donné, c'est donné, se dit pour signifier qu'une chose a été vendue très peu cher.
Quand une Mancini ne fait qu'une folie comme celle-là, c'est donné [SÉV., Lett. 31 juin 1680]
Tout Corneille commenté en cinq ou six volumes in-4°, c'est marché donné pour deux louis [VOLT., Lett. d'Argental, 9 août 1761]
À cheval donné on ne regarde point à la bouche, à la bride, c'est-à-dire un cadeau est toujours le bien reçu.