dorique

(Mot repris de doriques)

dorique

adj.
Ordre dorique,
le plus ancien et le plus simple des ordres de l'architecture grecque antique, caractérisé par une colonne cannelée et un chapiteau dépourvu de moulures (on dit aussi le dorique).

DORIQUE

(do-ri-k') adj.
Terme de grammaire. Qui est propre aux Doriens. Dialecte dorique. Génitif dorique.
Les chœurs des tragédies et des comédies du théâtre athénien offrent beaucoup de formes doriques [BURNOUF, Gramm. grecque, § 391]
Substantivement. Le dorique.
Le dorique a été premièrement en usage parmi les Lacédémoniens et ceux d'Argos ; ensuite il passa dans l'Épire, dans la Libye, la Sicile, Rhodes et Crète ; c'est celui qu'ont suivi Archimède et Théocrite, tous deux de Syracuse, et Pindare [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 507]
Terme d'architecture. Ordre dorique, le second des cinq ordres, dans lequel le rapport de la hauteur de la colonne à son diamètre est de 8 modules ; on le place entre le toscan et l'ionique, parce qu'il a plus de modules que le toscan et moins que l'ionique ; il se distingue par sa simplicité.
Dorus, fils d'Hellen et de la nymphe Opique, roi d'Achaïe et de tout le Péloponnèse, ayant autrefois fait bâtir un temple à Junon dans l'ancienne ville d'Argos, ce temple se trouva par hasard être de cette manière que nous appelons dorique [PERRAULT, Vitruve, IV, 1]
Comme ils ne savaient pas bien quelle proportion il fallait donner aux colonnes qu'ils voulaient mettre à ce temple, ils cherchèrent le moyen de les faire assez fortes pour soutenir le faix de l'édifice et de les rendre agréables à la vue ; pour cela, ils prirent la mesure du pied d'un homme, qui est la sixième partie de sa hauteur, sur laquelle mesure ils fournirent leur colonne, en sorte qu'à proportion de cette mesure qu'ils donnèrent à la grosseur de la tige de la colonne, ils la firent six fois aussi haute en comprenant le chapiteau ; et ainsi la colonne dorique fut premièrement mise dans les édifices, ayant la proportion, la force et la beauté du corps de l'homme [ID., ib.]
Substantivement.
On a rappelé le dorique, l'ionique et le corinthien ; ce qu'on ne voyait plus que dans les ruines de l'ancienne Rome et de la vieille Grèce, devenu moderne, éclate dans nos portiques et dans nos péristyles [LA BRUY., I]
Le dorique grec, le véritable ordre dorique, tel qu'il était employé par les Grecs ; le dorique romain, altération latine du dorique grec. Un dorique, un petit ordre de pilastres.
Un dorique règne dans tous les dehors de la maison [ID., VI]

ÉTYMOLOGIE

dorique

DORIQUE. adj. des deux genres. T. d'Architecture. L'ordre dorique ou, par ellipse, le dorique, L'un des cinq ordres d'architecture antique. Une colonne d'ordre dorique, ou Une colonne dorique. L'entablement dorique a sa frise ornée de triglyphes et de métopes.
Traductions

dorique

Dorian, Doric

dorique

Dorisch

dorique

Dories

dorique

dorisch

dorique

dorika

dorique

dórico

dorique

dórica