dragonne

dragonne

n.f.
Lanière attachée à un objet et que l'on peut passer au poignet ou au bras : La dragonne d'une cravache. La dragonne d'un appareil photo.

dragonne

(dʀagɔn)
nom féminin
petite corde sur la poignée la dragonne d'une épéed'un parapluie

DRAGONNE1

(dra-go-n') adj. f.
Mission dragonne, se dit des dragons envoyés par Louis XIV dans les Cévennes, pour forcer les protestants à se convertir au catholicisme.
A la dragonne, loc. adv. D'une façon hardie, leste, égrillarde.
Tant il trouva la langue à la dragonne Plus de bel air que les termes de nonne [GRESSET, Vert-Vert, ch. III]

DRAGONNE2

(dra-go-n') s. f.
Cordon ou galon qui orne la poignée d'une épée. Dragonne de laine, de cuir, de buffle.
Les feux du polygone, Et la bombe et le sabre, et l'or de la dragonne Furent ses premiers jeux [à Napoléon] [V. HUGO, Crép. 2]
Anciennement, batterie de tambour particulière aux dragons.
Grand lézard de Cayenne.

ÉTYMOLOGIE

  • Dragon.

dragonne

DRAGONNE. n. f. Cordon ou galon d'or, d'argent, de laine, etc., qui est ordinairement terminé par un gland, et dont on garnit la poignée d'une épée ou d'un sabre. Détacher sa dragonne. Dragonne de cuir, de buffle.