duègne

duègne

[ dɥɛɲ] n.f. [ esp. dueña, du lat. domina, maîtresse ]
En Espagne, gouvernante ou femme âgée qui était chargée de veiller sur une jeune fille, une jeune femme.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

DUÈGNE

(du-è-gn') s. f.
Gouvernante chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne.
Tu verras ce que c'est qu'une duègne de dix-huit ans [J. J. ROUSS., Hél. I, 7]
Nom qu'on donne ordinairement à une vieille femme qui est chargée de la conduite d'une jeune.
Marceline : C'est une si jolie personne que madame. - Suzanne : Eh mais, assez pour désoler madame. - Marceline : Surtout bien respectable. - Suzanne : C'est aux duègnes à l'être. - Marceline, outrée : Aux duègnes ! aux duègnes ! [BEAUMARCH., Mar. de Fig. I, 5]
Terme de théâtre. Emploi de duègne. Jouer les duègnes.

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. dueña, duègne, proprement dame, du latin domina (voy. DAME).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

duègne

DUÈGNE. n. f. Mot emprunté de l'espagnol. Gouvernante ou femme âgée chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne. Sa duègne ne la quitte pas un moment. Cette actrice joue les mères et les duègnes.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

duègne

duenna