duplique

DUPLIQUE

(du-pli-k') s. f.
Terme de pratique ancienne. Réponse à une réplique. Les dupliques furent abolies par l'ordonnance de 1667. Dans le langage général, toute espèce de réponse à une réplique.
On n'a omis que ce que ce premier écrit omet, qui est un fatras de répliques et de dupliques de part et d'autre [SAINT-SIMON, 398, 116]
Adj. Ancien terme de musique. Consonnance duplique, consonnance exprimée par un rapport double du rapport qui exprime une autre consonnance.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. DUPLIQUER.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

duplique

DUPLIQUE. s. f. T. de Pratique ancienne. Réponse à une réplique. Les dupliques furent abolies par l'ordonnance de 1667.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

duplique

Duplique, Tertia depulsio, Duplicatio.

Repliques, dupliques, tripliques, quadrupliques, Contradictiones secundae, tertiae, quartae. B.

La duplique du defendeur, Actio rei secunda. B.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

duplique


DUPLIQUE, s. f. DUPLIQUER, v. neut. [Duplike, ; 2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Termes de Pratique. Réponse à des Répliques. — Fournir des Dupliques.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

duplique

תשובת הנתבע (נ)