embastillé, ée

EMBASTILLÉ, ÉE

(an-ba-sti-llé, llée, ll mouillées) part. passé.
Mis à la Bastille.
Me voici donc dans ce lieu de détresse Embastillé, logé fort à l'étroit, Ne dormant point, buvant chaud, mangeant froid [VOLT., la Bastille.]
Entouré de forts, en parlant d'une ville.
Les Parisiens seront et resteront fortifiés et embastillés, afin que s'accomplissent les paroles des Guêpes : Tu l'as voulu, George Dandin [ALPH. KARR, Guêpes, oct. 1843]