embrouillé, ée

EMBROUILLÉ, ÉE

(an-brou-llé, llée, ll mouillées, et non an-brou-yé) part. passé.
Mis dans la confusion par le brouillement. Écheveau embrouillé. Fig. Esprit embrouillé. Discours embrouillé.
Et quand j'y suis bien embrouillé [dans mes pensées] [RÉGNIER, Épît. III]
Thémis n'avait point travaillé, De mémoire de singe, à fait plus embrouillé [LA FONT., Fabl. II, 3]
Il faut un peu s'arrêter en cet endroit qui est le plus embrouillé de toute la chronologie ancienne, par la difficulté de concilier l'histoire profane avec l'histoire sainte [BOSSUET, Hist. I, 7]
Comme il avait la tête embrouillée de sommeil [HAMILT., Gramm. 3]