emmaillotté, ée

EMMAILLOTTÉ, ÉE

(an-ma-llo-té, tée, ll mouillées, et non an-ma-yo-té, tée) part. passé.
Enveloppé d'un maillot. Enfant emmaillotté.
On aimerait mieux mourir avec Jésus-Christ dans les douleurs que de se voir avec lui emmaillotté dans le berceau [FÉN., t. XVIII, p. 107]
Fig.
Cette déité [la Liberté] Qui laisse en de vieux langes Le monde emmaillotté [BÉRANG., Liberté.]
Terme d'entomologie. Nymphes emmaillottées, celles dont l'enveloppe laisse voir les diverses parties de l'insecte parfait.
On sait assez que la chrysalide n'a ni bras ni jambes, qu'elle est un papillon si bien emmaillotté qu'il ne peut faire aucun usage de ses membres [BONNET, Insectes, Observ. 13]