emmieller

(Mot repris de emmiellât)

emmieller


Participe passé: emmiellé
Gérondif: emmiellant

Indicatif présent
j'emmielle
tu emmielles
il/elle emmielle
nous emmiellons
vous emmiellez
ils/elles emmiellent
Passé simple
j'emmiellai
tu emmiellas
il/elle emmiella
nous emmiellâmes
vous emmiellâtes
ils/elles emmiellèrent
Imparfait
j'emmiellais
tu emmiellais
il/elle emmiellait
nous emmiellions
vous emmielliez
ils/elles emmiellaient
Futur
j'emmiellerai
tu emmielleras
il/elle emmiellera
nous emmiellerons
vous emmiellerez
ils/elles emmielleront
Conditionnel présent
j'emmiellerais
tu emmiellerais
il/elle emmiellerait
nous emmiellerions
vous emmielleriez
ils/elles emmielleraient
Subjonctif imparfait
j'emmiellasse
tu emmiellasses
il/elle emmiellât
nous emmiellassions
vous emmiellassiez
ils/elles emmiellassent
Subjonctif présent
j'emmielle
tu emmielles
il/elle emmielle
nous emmiellions
vous emmielliez
ils/elles emmiellent
Impératif
emmielle (tu)
emmiellons (nous)
emmiellez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais emmiellé
tu avais emmiellé
il/elle avait emmiellé
nous avions emmiellé
vous aviez emmiellé
ils/elles avaient emmiellé
Futur antérieur
j'aurai emmiellé
tu auras emmiellé
il/elle aura emmiellé
nous aurons emmiellé
vous aurez emmiellé
ils/elles auront emmiellé
Passé composé
j'ai emmiellé
tu as emmiellé
il/elle a emmiellé
nous avons emmiellé
vous avez emmiellé
ils/elles ont emmiellé
Conditionnel passé
j'aurais emmiellé
tu aurais emmiellé
il/elle aurait emmiellé
nous aurions emmiellé
vous auriez emmiellé
ils/elles auraient emmiellé
Passé antérieur
j'eus emmiellé
tu eus emmiellé
il/elle eut emmiellé
nous eûmes emmiellé
vous eûtes emmiellé
ils/elles eurent emmiellé
Subjonctif passé
j'aie emmiellé
tu aies emmiellé
il/elle ait emmiellé
nous ayons emmiellé
vous ayez emmiellé
ils/elles aient emmiellé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse emmiellé
tu eusses emmiellé
il/elle eût emmiellé
nous eussions emmiellé
vous eussiez emmiellé
ils/elles eussent emmiellé

EMMIELLER

(an-miè-lé) v. a.
Enduire de miel. Emmieller une tranche de pain. Emmieller une liqueur, y mettre du miel. Emmieller les bords d'un vase, enduire de miel les bords d'un vase, et fig. faire passer à l'aide de quelque douceur préliminaire ce qui est amer ou pénible. Fig.
Ô Muse, je t'invoque : emmielle-moi le bec [RÉGNIER, Sat. X]
Feins d'être homme de cour, fixe ton regard louche, Emmielle un peu le fiel qui coule de ta bouche, Et contrefais l'homme de bien [LE P. BRUMOY, la Boîte de Pandore, III, 4]

REMARQUE

  • Régnier a fait emmieller de quatre syllabes : Il semble.... Que la mouche du grec leurs lèvres emmielle, Sat. IX. C'est une mauvaise prononciation, miel étant toujours monosyllabique comme venant du latin mel.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Fisicien en ont à faire [du vin de la Rochelle] Por sirop et bruvage faire ; C'est chose emmiellée et non pure [, Nouv. recueil de fabliaux, t. I, p. 297]
  • XVe s.
    Ô corone precieuse, dyademe de nostre salut, tant est douls et enmiellé le rassadyement [rassasiement] que tu donnes [CHRIST. DE PISAN, Hist. de Ch. V, III, 71]
  • XVIe s.
    Il voit combien sont venimeuses les flatteries dont usent ceux qui veulent emmieller quelcun pour le tromper [CALV., Instit. 306]
    Avec de telles raisons emmiellées de promesses [DESPER., Contes, CXXIX.]
    Il n'y a riens meilleur contre la roigne qui vient aux testes des petitz enfants que de les emmieller [PALSGR., p. 432]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et miel ; provenç. enmelar, emelar ; espagn. enmelar ; ital. immelare.

emmieller

EMMIELLER. v. tr. Enduire de miel. Emmieller le mors aux jeunes poulains pour les y accoutumer.

Fig., Emmieller les bords du vase, Faire, par des paroles séduisantes, par quelque artifice, que ce qui est naturellement pénible paraisse facile, agréable.

Il signifie aussi Mettre du miel dans une boisson, sucrer avec du miel. Emmieller du vin d'Espagne. Emmieller une tisane.

Fig., Paroles emmiellées, Paroles flatteuses et d'une douceur affectée.

emmieller

Emmieller et amadouer, Illicere, Blandiri.

Emmieller un cheval.

Emmiellé, Illectus.

emmieller


EMMIELLER, v. act. [An-mié-lé: 1re lon. 2e et 3e é fer. — Devant l'e muet, la 2d se change en è moyen. Il emmielle, emmiellera, etc. ou emmièle, emmièlera, etc.] Au propre, 1°. Enduire de miel. "Il faut emmiéler les mors aux jeunes poulains. 2°. Mettre du miel dans une liqueur: "Emmiéler du cidre, de vin d'Espagne. = Au figuré, paroles emmiellées, discours flateur, et d'une douceur afectée, fade, etc. — Le Poète Regnier dit:
   * O Muse! je t'invoque, emmielle-moi le bec.