empalement

(Mot repris de empalements)

empalement

n.m.
Action d'empaler ; fait de s'empaler, d'être empalé.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

EMPALEMENT1

(an-pa-le-man) s. m.
Action d'empaler ; supplice du pal.

ÉTYMOLOGIE

  • Empaler.

EMPALEMENT2

(an-pa-le-man) s. m.
Petite vanne de moulin. Se dit aussi des vannages d'une usine.

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et pale.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

empalement

EMPALEMENT. n. m. Action d'empaler ou le Fait d'être empalé.

empalement

EMPALEMENT. n. m. Petite vanne de moulin, d'écluse.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

empalement


EMPALEMENT, s. m. EMPALER, v. a. [Anpaleman, : 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Ils se disent d'un horrible suplice en usage chez les Turcs, qui consiste à ficher un pal aigu dans le fondement d'un homme, et le faire sortir par les épaûles. "L'empalement est un des plus cruels suplices, dont l'indécence et la cruauté prouvent également la barbarie de la Nation qui l'emploie. "Les Turcs empalent certains criminels. Il fut condamné à être emplaé.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions