empan

empan

n.m. [ frq. spanna ]
Ancienne mesure de longueur égale à la distance comprise entre l'extrémité du pouce et celle du petit doigt dans leur écart maximal.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

EMPAN

(an-pan) s. m.
Mesure de longueur qu'on prend du bout du pouce à l'extrémité du petit doigt, lorsque la main est ouverte le plus possible. L'empan de la coudée égyptienne équivalait à 12 doigts, et était long de 225 millimètres.
Sur ma plus haute cime un aigle s'est perché tenant dans sa serre une tête de brave.... Mange, oiseau, repais-toi de ma jeunesse, repais-toi de ma bravoure ; ton aile en deviendra grande d'une aune et ta serre d'un empan [FAURIEL, Chants populaires de la Grèce, t. I, p. 39]
Terme de broderie et passementerie. L'étendue des deux bras.

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, empane, s. f. ; wallon, aspagne ; namurois, esplagne ; ital. spanna ; du germanique : allem. Spanne, empan ; angl. span ; du verbe spannen, étendre. On trouve dans les anciens textes non empan, mais espan ou espane.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

empan

EMPAN. n. m. Sorte de mesure de longueur, qui se forme de l'intervalle existant entre l'extrémité du pouce et celle du petit doigt, quand ces deux extrémités sont aussi éloignées l'une de l'autre qu'elles peuvent l'être. Long d'un empan, de deux empans. Il est vieux.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

empan

Un Empan, Palmus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Traductions

empan

זרת (נ), טפח (ז), מוטה זרועות (נ), מֻטֵּה זְרוֹעוֹת