empaqueté, ée

EMPAQUETÉ, ÉE

(an-pa-ke-té, tée) part. passé.
Mis en paquet. Du linge bien empaqueté.
Et où est-il, m'écriai-je, cet habit si bien empaqueté ? [HAMILT., Gramm. 7]
J'ai laissé le livre bien empaqueté en main sûre [BOSSUET, Lett. 99]
Par extension, enveloppé comme une sorte de paquet, en parlant des personnes.
Notre défunt était en carrosse porté, Bien et dûment empaqueté [LA FONT., Fabl. VII, 11]
Sortons, je ne saurais qu'avec douceur très forte Le voir empaqueté [un ami mort] de cette étrange sorte [MOL., l'Étour. II, 4]
Près d'un bain chaud [Plombières] toujours crotté, Plein d'une eau qui fume et bouillonne, Où tout malade empaqueté Se baigne, s'enfume et se donne La question pour la santé [VOLT., Ép. 26]
Se dit de gens entassés dans une voiture.