emploi

emploi

n.m.
1. Action, manière d'employer une chose : L'emploi de ce shampooing peut être quotidien usage utilisation
2. Destination réservée à une chose : Ces pastilles font double emploi avec ce sirop elles ont le même usage
3. Occupation confiée à une personne ; travail : Elle est largement qualifiée pour cet emploi fonction, poste place, situation
4. Dans les arts du spectacle, type de rôle qui peut être attribué à un acteur : Vous n'avez plus l'âge de l'emploi.
Demandeur d'emploi,
personne qui cherche un travail rémunéré ; chômeur.
Emploi du temps,
distribution des occupations pour une période déterminée : Ce mois-ci, j'ai un emploi du temps chargé.
Mode d'emploi,
notice expliquant la manière d'utiliser un appareil, un produit, etc.
Offre d'emploi,
annonce proposant un travail rémunéré.

EMPLOI

(an-ploi) s. m.
Usage qu'on fait de quelque chose. L'emploi du fer dans les constructions. Faire un noble emploi de ses richesses. L'emploi du temps. L'emploi de ce moyen n'est pas sans danger. L'emploi du mot propre. Double emploi, se dit de tout ce qui fait une répétition inutile. Cela fait double emploi.
Si [ces principes sont] semblables, c'est comme s'il n'y en avait qu'un ; c'est un double emploi [VOLT., Princ. d'act. I]
Au plur. De doubles emplois ou des doubles emplois, suivant que l'on considère double comme un adjectif ou comme faisant un seul mot avec emploi.
Terme de finance. Application de fonds à une destination. Régler l'emploi d'une dot, des sommes provenues d'une vente.
Ils ont su l'emploi des trente pièces d'argent [BOSSUET, Hist. II, 4]
Terme de jurisprudence. Emploi des deniers, usage conforme à leur destination déterminée par la loi ou la convention. Emploi de deniers dotaux. Faux emploi, l'emploi d'une somme portée en dépense, quoique la dépense n'ait point été faite.
Occupation.
[Il] .... pour unique emploi s'attache à son plaisir, Et laisse le pouvoir à qui peut s'en saisir [CORN., Attila, I, 2]
Le ciel, dont nous voyons que l'ordre est tout-puissant, Pour différents emplois nous fabrique en naissant [MOL., Fem. sav. I, 1]
Heureux qui vit chez soi, De régler ses désirs faisant tout son emploi ! [LA FONT., Fabl. VII, 12]
Quand pourront les François Se donner, comme vous, entiers à ces emplois ? Mars nous fait recueillir d'amples moissons de gloire [ID., ib. VII, 18]
De semblables discours rebutaient l'appointeur [de procès] ; Il court aux hôpitaux, va voir leur directeur ; Tous deux ne recueillant que plainte et que murmure, Affligés et contraints de quitter ces emplois, Vont confier leur peine au silence des bois [ID., ib. XII, 27]
Ce n'est pas qu'un emploi ne doive être souffert : Puisqu'on plaide et qu'on meurt et qu'on devient malade, Il faut des médecins, il faut des avocats [ID., ib.]
[Il] Était prêtre de Flore ; Il l'était de Pomone encore ; Ces deux emplois sont beaux [ID., ib. VIII, 10]
Quel est tous les jours votre emploi ? [RAC., Athal. II, 7]
Mais quel indigne emploi moi-même m'imposé-je ? [ID., Baj. IV, 2]
Ces chaumes, ces déserts, où des pompes des rois Je vous vis descendue aux plus humbles emplois [VOLT., Scyth. III, 4]
Faire son emploi de, s'occuper à, faire son affaire de.
Et que je fasse enfin mes plus fréquents emplois De parcourir nos monts, nos plaines et nos bois [MOL., Princ. d'Él. I, 3]
Emploi du travail, des capitaux, leur application à l'industrie. Accroître l'emploi du travail.
Fonction, place.
Je vais comme au supplice à cet illustre emploi [CORN., Héracl. II, 5]
Il n'est pas toujours bon d'avoir un haut emploi [LA FONT., Fabl. I, 4]
Mal content de n'avoir point eu de l'emploi en France [SÉV., 131]
Ceux qui sont dans les emplois de la guerre [BOSSUET, Gornay.]
Moi... Qui, d'emplois en emplois vieilli sous trois sultans, Ai vu de mes pareils les malheurs éclatants [RAC., Baj. IV, 7]
Il faut en France beaucoup de fermeté et une grande étendue d'esprit pour se passer des charges et des emplois, et consentir ainsi à rester chez soi et à ne rien faire [LA BRUY., II]
Les personnes qui étaient dans quelque emploi considérable [FÉN., Tél. XX]
J'ai placé deux de mes frères, Mes trois fils ont de l'emploi [BÉRANG., Ventru.]
Je languis sous la chaîne Du plus modique emploi [ID., Vocation.]
Il se dit, absolument, pour service, temps passé dans les emplois.
Mais ses rivaux ont-ils plus de mérite ? - Non ; Mais ils ont plus d'emploi, plus de rang, plus de nom [CORN., Pulch. III, 1]
Terme de théâtre. Rôles d'un même caractère. Cet acteur tient l'emploi des rois, l'emploi des valets. Chef d'emploi, le premier acteur dans les rôles de chaque emploi.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ô mon Dieu, conduisez-moi en vostre volonté par le froid, par le chaud.... par l'employ, par le repos [ST FRANÇOIS DE SALES, Solitudes annuelles, p. 245, Paris, 1860]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. EMPLOYER ; ital. impiego. Au XVIe siècle, on disait emploite (voy. EMPLETTE) :
    Le maniement et employte des beaux esprits donne prix à la langue [MONT., III, 353]

emploi

EMPLOI. n. m. Usage qu'on fait de quelque chose. Faire un bon emploi, un mauvais emploi de ses revenus, de son temps. L'emploi de ce moyen n'est pas sans danger. L'emploi du ciment armé dans les constructions se généralise. Faire un noble emploi de ses talents.

Il se dit particulièrement, en termes de Jurisprudence et de Finance, de la Collocation de certaines sommes d'argent ou capitaux. Régler l'emploi des sommes qui proviennent d'une vente. Quittance d'emploi.

Il se dit particulièrement dans cette acception du Placement obligatoire des sommes revenant à des usufruitiers, à des mineurs, dans une succession. On dit plutôt REMPLOI.

L'emploi d'une somme, L'action d'employer une somme, d'en faire mention dans un compte, soit en dépense, soit en recette.

Double emploi se dit dans le langage ordinaire de Tout ce qui fait inutilement répétition.

En termes de Comptabilité, Double emploi désigne Ce qui a été employé, porté deux fois en recette ou en dépense dans un compte.

L'emploi d'un mot, d'une expression, La manière dont on l'emploie, dont on peut l'employer. Ce mot, cette expression a divers emplois. L'emploi du mot propre.

Il désigne aussi l'Occupation, la fonction d'une personne employée dans une administration, une maison de commerce ou d'industrie. Perdre son emploi. Se bien acquitter de son emploi. N'avoir qu'un petit emploi. Emploi mal rétribué.

Il se dit particulièrement, en termes de Théâtre, d'une Catégorie de rôles pour lesquels un acteur peut être employé. Cet acteur tient l'emploi des rois, des valets. L'emploi de duègne, de soubrette. Ce rôle n'est pas de son emploi.

Chef d'emploi, Acteur qui tient en chef les rôles de son emploi.

emploi


EMPLOI, s. m. [Anploa: 1re lon.] 1°. L'usage qu'on fait d'une chôse. Faire un bon, ou un mauvais emploi de son temps, de ses biens. Faire voir l' emploi de l'argent qui nous a été remis. = 2°. Fonction d'une persone qu'on emploie. "Emploi honorable; emploi lucratif. "Doner de l'emploi, un emploi. "Être, demeurer sans emploi.
   Rem. 1°. Emploi ne parait pas un terme propre, en parlant des grands Oficiers de la Courone, d'un Chancelier, d'un Général: il semble que ce mot n'est fait que pour les subalternes: cependant de bons Auteurs n'ont pas eu cette délicatesse. "Il (M. de Turenne) regardoit, à la vérité, les richesses comme des moyens nécessaires pour soutenir la grandeur de sa naissance et de ses illustres emplois. MASCAR. L'épithète illustres relève un peu ce que le mot d'emploi a de bâs en cette ocasion. — Ce célèbre Orateur se sert dans le même discours, et pour le même objet, du mot poste, qui vaut mieux, sur-tout avec l'adjectif éclatant, dont il l'acompagne. "S'il y a une occasion dans le monde où l'ame pleine d'elle-même soit en danger d'oublier son Dieu, c'est dans ces postes éclatans, où un homme devient comme le Dieu des autres hommes. Id. Ibid. — M. le Prés. Hénaut dit aussi de M. le Chancelier de Pontchartrain, qu'il fut plus grand encore dans sa généreuse retraite, que par les importans emplois qu'il remplit avec des talens supérieurs. — Enfin, l'Acad. dit: "Il a eu de grands emplois, les plus beaux emplois dans la Robe, dans l'Épée. — On voit qu'il faut toujours ajouter quelqu'épithète, qui ennoblisse ce mot, quand on parle de personnes illustres.
   2°. On dit, être dans l'emploi, dans le grand emploi, être employé, être fort employé. = Double emploi, se dit, lorsque dans un compte on pâsse deux fois la même somme pour des objets diférens. — On le dit tant au figuré qu'au propre, de la même chôse, et non pas de deux chôses diférentes.
   Et par un double emploi si doux,
   Vous enrichissez vos tablettes,
   Et des jolis vers que vous faites,
   Et de ceux que l'on fait pour vous,
Dans le Journal de Paris, où sont insérés ces vers, on met le mot en italique, critique indirecte. — Ce n'est pas là un double emploi; c'est comme on dirait proverbialement, faire d'une pierre deux coups.

Synonymes et Contraires

emploi

nom masculin emploi
1.  Fait d'utiliser quelque chose.
2.  Activité professionnelle.
Traductions

emploi

Anstellung, Amt, Dienst, Posten, Arbeitsplatz, Beschäftigung, Gebrauch, Stellejob, employment, use, function, office, post, situation, application, appointment, capacity, position, station, usage, utilization, workbaan, betrekking, ambt, plaats, post, wachtpost, werkkring, gebruik, werkgelegenheid, besteding, rol, dienst, inzet, betaald werkהעבדה (נ), העסקה (נ), הפעלה (נ), השתמשות (נ), התעסקות (נ), משרה (נ), עבודה (נ), שימוש (ז), שמישות (נ), תעסוקה (נ), תפקיד (ז), הִתְעַסְּקוּת, מִשְׂרָה, הַעֲסָקָה, שְׁמִישׁוּתamp, baantjie, betrekking, poscàrrec, ocupació, ofici, posició, postaembede, ansættelse, jobofico, postenoempleo, cargo, función, oficio, puestovirka, työ, työllisyysimpiego, funzione, occupazione, professione, ufficio, uso, lavoroofficiumemprego, cargo, lugar, ofício, postoämbete, anställning, jobbδουλειά, απασχόλησηوَظِيفَة, وَظِيفَةٌpráce, zaměstnáníposao, zaposlenje職, 雇用고용, 직업ansettelse, jobbpraca, zatrudnienieзанятость, работаงาน, işe almacông việc, việc làm工作, 职业就業 (ɑ̃plwa)
nom masculin
1. activité pour laquelle on reçoit un salaire chercher un emploi
2. manière d'utiliser qqch
texte qui explique comment on doit utiliser qqch

emploi

[ɑ̃plwa] nm
(= utilisation) → use
d'emploi facile → easy to use
prêt à l'emploi → ready for use
mode d'emploi → directions for use
l'emploi de la force → the use of force
(= poste) → job
la création d'emplois → job creation
"Offres d'emploi" → "Situations vacant"
consulter les offres d'emploi → to look at the job advertisements, to look at the job ads >
les emplois précaires → insecure jobs
la recherche d'emploi → job-hunting
les personnes à la recherche d'un emploi → job seekers
les jeunes à la recherche d'un emploi → young people looking for work, young job seekers
en recherche d'emploi [personnes, cadres, jeunes] → looking for work
(COMMERCE, ÉCONOMIE) l'emploi → employment
le plein emploi → full employment
l'emploi public → public-sector employment
l'emploi salarié → paid work
emploi du temps nmtimetable, schedule
un emploi du temps chargé → a busy schedule