employer

(Mot repris de emploieront)

employer

v.t. [ lat. implicare, envelopper, plier dans ]
1. Faire usage de ; se servir de : Employer un mixer pour écraser des légumes utiliser recourir à, user de consacrer
2. Faire travailler pour son compte ; occuper : Elle emploie dix personnes. Il emploie sa femme comme comptable.

s'employer

v.pr.
1. Être utilisé : L'éther ne s'emploie plus beaucoup.
2. (à) Consacrer ses efforts à : Cette association s'emploie à aider les plus démunis s'appliquer à

employer


Participe passé: employé
Gérondif: employant

Indicatif présent
j'emploie
tu emploies
il/elle emploie
nous employons
vous employez
ils/elles emploient
Passé simple
j'employai
tu employas
il/elle employa
nous employâmes
vous employâtes
ils/elles employèrent
Imparfait
j'employais
tu employais
il/elle employait
nous employions
vous employiez
ils/elles employaient
Futur
j'emploierai
tu emploieras
il/elle emploiera
nous emploierons
vous emploierez
ils/elles emploieront
Conditionnel présent
j'emploierais
tu emploierais
il/elle emploierait
nous emploierions
vous emploieriez
ils/elles emploieraient
Subjonctif imparfait
j'employasse
tu employasses
il/elle employât
nous employassions
vous employassiez
ils/elles employassent
Subjonctif présent
j'emploie
tu emploies
il/elle emploie
nous employions
vous employiez
ils/elles emploient
Impératif
emploie (tu)
employons (nous)
employez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais employé
tu avais employé
il/elle avait employé
nous avions employé
vous aviez employé
ils/elles avaient employé
Futur antérieur
j'aurai employé
tu auras employé
il/elle aura employé
nous aurons employé
vous aurez employé
ils/elles auront employé
Passé composé
j'ai employé
tu as employé
il/elle a employé
nous avons employé
vous avez employé
ils/elles ont employé
Conditionnel passé
j'aurais employé
tu aurais employé
il/elle aurait employé
nous aurions employé
vous auriez employé
ils/elles auraient employé
Passé antérieur
j'eus employé
tu eus employé
il/elle eut employé
nous eûmes employé
vous eûtes employé
ils/elles eurent employé
Subjonctif passé
j'aie employé
tu aies employé
il/elle ait employé
nous ayons employé
vous ayez employé
ils/elles aient employé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse employé
tu eusses employé
il/elle eût employé
nous eussions employé
vous eussiez employé
ils/elles eussent employé

EMPLOYER

(an-plo-ié ; plusieurs disent an-ploiié) , j'employais, nous employions, vous employiez ; que j'emploie, que nous employions, que vous employiez ; l'y grec se change en i devant un e muet : j'emploie, j'emploierai v. a.
Faire emploi de quelque chose. Employer beaucoup d'argent en aumônes. Employer de l'étoffe.
Le temps est cher, il le faut employer [RAC., Mithr. III, 5]
Allons, employons bien le moment qui nous reste [ID., Bajaz. III, 8]
Ceux qui emploient mal leur temps sont les premiers à se plaindre de sa brièveté [LA BRUY., XII]
Employez-les [vos biens et votre autorité] à faire des heureux et à rendre la vie plus douce et plus supportable à des infortunés [MASS., Pet. car. Human. des gr.]
Par extension. La lumière emploie environ un demi-quart d'heure à nous venir du soleil.
Un boulet de canon qui irait de la terre au soleil et qui conserverait toujours sa première vitesse, emploierait vingt-cinq ans pour y arriver [ROLLIN, Traité des Ét. V, art. 3 et 4]
Mettre en œuvre. Employer ses bons offices pour quelqu'un. Employer tous les moyens pour parvenir à ses fins. Employer la fiction et le mensonge.
Rome est sujette d'Albe, et, pour l'en garantir, Il n'a pas employé jusqu'au dernier soupir ! [CORN., Hor. III, 6]
Dieu.... qui, fécond en moyens, emploie toutes choses à ses fins cachées [BOSSUET, Reine d'Angl.]
Employer ses mains charitables pour servir les pauvres [FLÉCH., II, 26]
J'employais les soupirs et même la menace [RAC., Brit. II, 2]
Sans qu'elle employât une seule prière [ID., Andr. V, 2]
Vous pourriez de Zaïre employer la faveur [VOLT., Zaïre, II, 1]
Tu n'aurais employé qu'une juste défense [ID., Mér. II, 2]
Ce poids léger du temps que le travail emploie [LAMART., Harm. I, 5]
Familièrement. Employer le vert et le sec, faire tous ses efforts, mettre toutes sortes de moyens en œuvre. Locution tirée d'un homme qui, pour se chauffer, brûle non-seulement le bois sec, mais le bois vert. Employer une somme, l'appliquer à une dépense.
Tous ceux qui emploient de l'argent pour obtenir les ministères ecclésiastiques [PASC., Réfut. de la rép. à la 12e lett.]
Employer une phrase, un mot, un tour, en user en parlant ou en écrivant. Employer une raison, une pièce, la faire valoir, s'en appuyer.
Donner de l'emploi, de l'occupation. Employer un grand nombre d'ouvriers.
On l'a employé dans de grandes négociations.... de tous ceux que le sultan emploie, Orcan le plus fidèle à servir ses desseins [RAC., Baj. III, 8]
Capitaine qu'Adraste, par jalousie, n'avait jamais voulu employer [FÉN., Tél. XX]
Employer quelqu'un, se servir de son crédit, de son influence, de ses démarches. Vous l'avez employé pour réussir dans votre candidature.
Après avoir pour nous employé ce grand homme [CORN., M. de Pomp. I, 3]
Faites-moi la grâce de m'employer ; soyez persuadé que je suis entièrement à vous [MOL., Imprompt. 3]
Par extension.
J'ai regret que le sort m'emploie à la ruine De la plus éclatante et superbe machine [ROTROU, Bélis. V, 5]
S'employer, v. réfl. Être employé, mis en œuvre. Ce moyen ne peut s'employer. Ce mot ne s'emploie pas en ce sens.
Ô grands vénérateurs de ce saint mystère [l'eucharistie], dont le zèle s'emploie à persécuter ceux qui l'honorent par tant de communions saintes [PASC., Prov. 16]
User de son crédit en faveur de quelqu'un.
Sauvez ce malheureux, employez-vous pour lui [CORN., Polyeucte, IV, 5]
Et je n'ai point eu lieu de m'employer pour toi [ID., Cinna, III, 4]
Vous daignerez vous employer pour moi [MOL., Femmes sav. I, 2]
Il ne s'en sauva que quelques-uns [des partisans de Cylon], pour qui les femmes des citoyens s'employèrent et les firent mettre en liberté [FÉN., Solon.]

REMARQUE

  • Employer régit à devant les verbes : Employez votre argent à secourir votre frère.
    Il employa à mettre en vers ces fables les derniers moments de sa vie [LA FONT., Fabl. Préface]
    Il régit à devant les noms, quand ils sont déterminés : J'ai employé vingt mille francs à cette acquisition ; il a employé tout son argent à des bagatelles ; et en quand ils sont indéterminés, c'est-à-dire sans article ou sans autre déterminatif : Il a employé tout son argent en bagatelles.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Or guart chascuns que granz cops il empleit [, Ch. de Rol. LXXVII]
    Nen i a oel [qui] sa lance n'i empleit [, ib. CCXLVIII]
  • XIIe s.
    Malement [j'] ai mon service emploié [, Couci, VII]
    Après celui [ils] eslurent dant Garin le Pohier ; Ne sorent la corone alors mieux amploier [, Saxons, IV]
    Jamais tut cil denier n'ierent bien empleié, Quant sunt par felunie conquis e gaaignié [, Th. le mart. 157]
  • XIIIe s.
    Et se vous veés que la corone soit mius emploïe en l'un de vous qu'en moi, je m'i otroi volentiers [, Chr. de Rains, 148]
    Et nous ne veimes où li roiaumes de Jherusalem fust mius emploiés que en vous [, ib. 86]
    Metre ton temps en mal, ce n'est mie emploier [, la Fole et la Sage]
  • XIVe s.
    N'y ot prince si grant tant y fust souffisant, Qui pour Englois grever ne s'alast emploiant [, Guesclin. V. 20142]
  • XVe s.
    Quand le demeurant qui eschapper purent, furent venus en l'ost devers leurs compagnons, si conterent leurs aventures aux uns et aux autres, qui peu les en plaignirent, mais dirent que c'estoit bien employé, car sans conseil et sans commandement ils y estoient allés [FROISS., I, I, 141]
    Mieuls ne poet employer le temps Homs, ce m'est vis, qu'au bien amer [en aimant bien] [ID., Espinette amoureuse.]
    Je vous prye que vous hastez de faire ce mariage le plus tost que vous pourrés, et vous asseure que, de ma part, je m'y emploieray autant que si c'estoit pour ma propre fille, Lettre de Louis XI [, Bibl. des Chartes, 4e série, t. I, p. 20]
    Au surplus il faut vivre en joye ; Que servent les biens amassés, Au besoing qui ne les emploie ? [BASSELIN, LII]
  • XVIe s.
    Amour a fait ma langue desployer, Et ma main dextre à t'escrire employer [MAROT, I, 325]
    Car peu de gloyre me semble accroistre à ceulx qui seullement y emploictent leurs yeulx, au demourant y espargnent leurs forces [RAB., Pant. III, Prol.]
    En toutes choses qu'il nous peult faire plaisir, il s'y employe comme pour lay mesmes [MARG., Lett. 112]
    Ce n'est pas raison que tu employes ton loisir en un subject si frivole [MONT., Au lect. p. XI]
    Employant plusieurs exemples et raisons à prouver que.... [ID., I, 17]
    Voyez le revenir de là aprez quinze ou seize ans employez [ID., I, 145]
    Eudamidas donne pour faveur à ses amis de les employer à son besoing [ID., I, 217]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. empleiar ; catal. emplegar ; espagn. emplear ; portug. empregar ; ital. impiegare ; du latin implicare, au propre, plier dans, impliquer, mettre dans, de in, en, et plicare, plier (voy. PLOYER).

employer

EMPLOYER. (Il se conjugue comme BROYER.) v. tr. Mettre à son service, user, se servir de. Employer de l'étoffe. Employer de l'argent. C'est de l'argent bien employé. Employer la plus grande partie de son revenu en charités, en aumônes. Cet argent a été employé aux nécessités de l'État. Les remèdes qu'on doit employer. Employer du bois, de la pierre à bâtir. Bien employer le temps, son temps. Un temps mal employé. Employer la douceur. Employer les châtiments, la contrainte. Employer tout son esprit, tout son art, toute son industrie, tous ses soins, toute son éloquence. Il emploie toutes sortes de moyens. Employer le crédit de ses amis. Employer ses amis.

Employer une phrase, un mot, une locution, S'en servir en parlant ou en écrivant. Employer les termes propres, les tours les plus élégants.

Il signifie aussi Pourvoir d'une occupation, d'un travail pour son usage, pour son profit. Employer un grand nombre d'ouvriers. On l'a employé dans de grandes affaires, à de grandes négociations. C'est un homme qui mérite d'être employé. Il est employé dans les finances. Il est employé dans les bureaux de tel ministère.

S'EMPLOYER À ou POUR signifie S'occuper d'une chose, s'y appliquer avec intérêt. Je m'y emploierai avec joie. Il ne s'emploie qu'à cela. Il s'est employé pour moi de la manière la plus bienveillante.

employer

Employer et despendre à quelque chose, Sumere, Insumere in re aliqua.

Employer son argent, Le faire profiter, Pecuniam occupare, B.

Employer une chose entant qu'elle fait pour nous, et non autrement, Agnoscere aliquid quatenus cum causa nostra facit, caetero abnuere atque repudiare, B.

Employer l'aide du bras seculier, Magistratuum ciuilium manus rogare, B.

Employer la production de partie adverse en ce qu'elle fait pour soy, et non autrement, Ad instrumenti sui cumulum, quod ab actore prolatum est addere et agnoscere duntaxat, quatenus in rem suam cedit, vel e re sua est, vel ad causam suam facere videtur, B.

Employer et mettre grand argent à bastir, Pecuniam in aedificium coniicere.

Employer son patrimoine au salut du peuple, Collocare patrimonium in salutem populi.

Employer et consumer une chose en mauvais usages, Dilapidare.

¶ Employer et escrire parmi ses contes, Inducere in rationem pecuniam aliquam.

Employer toute sa force à faire quelque chose, Contendere, vel Extendere omnes neruos, siue vires in re aliqua.

Employer son estude et son temps à quelque art, Persequi artem aliquam.

Employer ses estudes, et son scavoir és lettres à la volonté d'autruy, Conferre studia ad arbitrium alicuius.

Addonne et employe ton estude à ma loüange, Huic meae laudi tuum studium dices.

Employer engins de guerre, Tormenta adhibere.

Employer toute la force de la guerre en quelque place, Conferre rationem belli aliquo.

Employer son esprit à faire quelque chose, Ingenium ad rem aliquam conferre.

Employer à quelque chose tout son sens et entendement, Mente et animo insistere in rem aliquam.

¶ S'employer à faire quelque chose, Vires vel neruos in re aliqua adhibere.

¶ S'employer du tout à faire quelque chose, Conari manibus pedibus, noctesque et dies.

S'employer du tout envers aucun, Conferre sua omnia studia in aliquem.

S'employer du tout à faire tout plaisir à quelqu'un, Profundere se in aliquem.

Employer toutes les parties de soy d'un commun accord, Conspirare omnibus partibus ad aliquid faciendum.

Toutes gens de bien se veulent employer pour toy, Tibi omnes fortes viri nauare operam et studium volunt.

Employer aucun en quelque affaire, Deferre negotium ad aliquem.

Privéement employer quelqu'un en ses affaires, Vti aliquo familiariter.

Employer et user tout le credit de ses amis, Exhaurire benignitatem amicorum.

¶ Ne s'employer point, Parcere labori.

¶ Employer tout le jour, Diem absumere.

Employer certaines heures du jour à ouïr les plaids, et dire droit, et rendre justice, Tribunali vel foro reliquam partem diei dare.

Employer un an, Conferre annuum tempus.

Employer son temps et aage, AEtatem extendere.

Employer quelque temps à quelque chose, Tempus alicui rei tribuere.

Employer le temps qu'on a par mesure, Horis suis vti.

Employer le temps à l'estude, Suppeditare otium studio, Tempus studiis impendere.

Employer une partie de son temps à quelque chose, Alicui rei tempus impertire.

Mal employer son temps, Male collocare horas.

¶ Employer son labeur et sa peine, Operam insumere.

Employer sa peine és choses de dedans la maison, Operam impendere intra tectum.

Employer beaucoup de labeur et de travail à entendere choses obscures, Multam operam conferre in res obscuras.

¶ A fin que tu n'employes cela, et escrives au chapitre des dons et largesses que tu fais, Ne tu expensum muneribus feras.

Il est bien employé qu'ainsi me soit advenu, Hoc confiteor iure mihi obtigisse.

Employé, Impensum pretium.

Argent bien employé, Pecunia bene collocata. Bud. ex Cic.

employer


EMPLOYER, v. a. [An-ploa-ié.] J' emploie (an-ploâ); nous employons, vous employez, ils emploient. J'employais; nous employions, vous employiez, ils employaient. J'employai, j'ai employé; j' emploîrai, j'emploîrais; que j'emploie, nous employions, ils emploient. Employant, employé. — L'Acad. met au pluriel de l'imparfait, comme à celui du présent, vous employez. Il semble pourtant qu'on doit diférencier ces deux temps, comme nous l'avons fait. Il en est de même de l'impératif employez, et du subjonctif, que vous employiez. — On écrivait aûtrefois, et plusieurs écrivent encôre aujourd'hui, il employe, ils employent; j'employerai, j'employerais, etc. Cette ortographe est contraire à la prononciation.
   EMPLOYER, en parlant des chôses, mettre en usage. "Employer de l'étofe, de l'argent, du papier, à... Employer ses biens en folles dépenses. — Employer son temps, son esprit, son industrie, ses bons ofices, toute sorte de moyens, etc., etc. Employer un mot, une phrâse, une raison, une pièce, une preuve, etc. = En parlant des persones, doner de l'ocupation, un emploi. "Employer un homme dans les finances, dans des négociations, etc.
   Rem. Employer régit à, ou en, pour les noms, et à devant l'infinitif des verbes. "J' ai employé mille pistoles à cette aquisition. "Il emploie tout son argent en bagatelles. "Il m'a employé, ou, je me suis employé à lui procurer ce poste.
   Employons, s'il se peut, à flatter sa tendresse,
   Les momens de raison que mon dépit me laisse.
       Créb.

Synonymes et Contraires

employer

verbe employer
2.  Faire travailler quelqu'un.

employer (s')

verbe pronominal employer (s')
Traductions

employer

anwenden, benutzen, brauchen, gebrauchen, verwenden, verwerten, anstellen, einstellen, beschäftigenemploy, use, make use of, turn to accountgebruiken, aanwenden, benutten, in dienst hebben, bezighouden, in dienst nemenהעביד (הפעיל), העסיק (הפעיל), השתמש (התפעל), נקט (פ'), עשה שימוש, צרך (פ'), צָרַךְ, עָשָׂה שִׁמּוּשׁ, הֶעֱבִיד, הֶעֱסִיק, הִשְׁתַּמֵּשׁ, נָקַטbenut, benuttig, gebruikemprar, gastar per l’us, usar, utilitzarzaměstnatbenytte, bruge, tilbringe, ansætteuziemplear, hacer uso de, usar, aplicarkäyttää, palkataalkalmaz, használbrúka, notaimpiegare, usare, adoperareutiużywać, zatrudnićempregar, despender, servir-se de, usarfolosiиспользовать, наниматьanvända, begagna, bruka, anställakullanmak, işe almakdùng, thuê ngườiαπασχολώ, προσλαμβάνωيُوَظِّفُzaposliti雇用する고용하다ansetteว่าจ้าง雇用使用 (ɑ̃plwaje)
verbe transitif
1. utiliser employer la force
2. faire travailler qqn en échange d'un salaire Cette entreprise emploie cent personnes.

employer

[ɑ̃plwaje] vt
[+ outil, moyen, méthode, mot] → to use
Quelle méthode employez-vous? → What method do you use?
[+ ouvrier, main-d'œuvre] → to employ
L'entreprise emploie dix ingénieurs → The firm employs ten engineers. [ɑ̃plwaje] vpr/vi
s'employer à qch → to apply o.s. to sth
s'employer à faire → to apply o.s. to doing
devoir s'employer pour faire qch → to have to work hard to do sth