enarrhé, ée

ENARRHÉ, ÉE

(an-na-ré, rée ; an prononcé comme dans antérieur) part. passé.
Pour quoi on a donné des arrhes.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877