enceint, einte

ENCEINT, EINTE

(an-sin, sin-t') part. passé d'enceindre
Une ville enceinte de murailles.
Elle [la ville] serait seulement enceinte de l'armée et plutôt investie qu'assiégée dans les formes [BOSSUET, Hist. II, 9]