encolure

(Mot repris de encolures)

encolure

n.f. [ de col, forme anc. de cou ]
1. Partie du corps de certains mammifères, notamm. du cheval, qui s'étend depuis la tête jusqu'au garrot et au poitrail.
2. Dimension du tour de cou d'un homme : Une forte encolure.
3. Partie du vêtement échancrée autour du cou : Une encolure carrée, en V.

ENCOLURE

(an-ko-lu-r') s. f.
Nom que l'on donne au cou du cheval et des autres mammifères.
Une tête de barbe, avec l'étoile nette, L'encolure d'un cygne, effilée et bien droite [MOL., Fâch. II, 6]
....Deux bons chevaux de pareille encolure [BOILEAU, Sat. x.]
Une belle encolure doit être longue et relevée et cependant proportionnée à la taille du cheval [BUFF., Cheval.]
L'encolure du cheval est rouée lorsqu'elle affecte dans toute la longueur de son bord supérieur une courbe bien prononcée ; on la dit encolure de cygne lorsque la courbure se fait remarquer seulement vers la tête. Encolure de cerf ou encolure renversée, celle qui, au bord inférieur, a une convexité qui en relève l'extrémité supérieure de telle sorte que l'animal porte au vent. Un excès de développement dans ce bord supérieur de l'encolure l'entraîne de côté, et constitue l'encolure penchée.
Encolure fausse, encolure qui ne s'unit pas d'une manière insensible avec les épaules et le poitrail ; dans le cas contraire, elle est dite bien sortie [, Dict. général de méd. et de chir. vétér.]
Familièrement. La tournure, la façon d'être d'une personne.
C'est un dieu, je le connais à son encolure.... [SCARRON, Gigant. ch. IV, dans LEROUX, Dict. com.]
D'assez belle encolure et de plus mon cousin [TH. CORN., Bertr. de Cigarral, v, 12]
Je vois devant notre maison Certain homme dont l'encolure Ne me présage rien de bon [MOL., Amph. I, 2]
Avoir l'encolure de, avoir l'air, l'apparence de.... Avoir l'encolure d'un fripon.
Elle ! elle n'en fera qu'un sot, je vous assure.... Je dis qu'il en a l'encolure [MOL., Tart. II, 2]
D'un censeur de plaisirs ai-je fort l'encolure ? [ID., l'Étour. I, 2]
Saumery avait toute l'encolure d'un maître à écrire, et toujours mis comme s'il l'eût été [SAINT-SIMON, 71, 170]
On dit dans un sens analogue : être d'encolure à.
Vous êtes d'encolure à vouloir un peu mieux [CORN., le Ment. I, 1]
Terme de tailleur. Le dégagement de l'habit autour du cou.
Terme de marine. Hauteur du milieu de chaque varangue, tribord et bâbord, au-dessus de la râblure de la quille. Épaisseur que la pièce de construction appelée courbe peut avoir au point de jonction de ses branches.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'encoleure [isthme] de ceste peninsule [LANOUE, 433]
    Vouloient tous que l'on se retirast au Peloponese, et que l'on assemblast toutes les forces de la Grece au dedans de l'encoleure d'iceluy [AMYOT, Thémist. 17]
    L'encoleure des chameaux et des austruches, je la trouve encores plus relevée et droicte que la nostre [MONT., II, 202]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et col.

encolure

ENCOLURE. n. f. Partie du corps qui s'étend, chez un animal, depuis la tête jusqu'aux épaules et au poitrail. Ce cheval a l'encolure fine. Il est chargé d'encolure. Il a l'encolure d'un cheval anglais, d'un barbe, etc.

Il se dit aussi des Hommes. Il a une forte encolure.

Il désigne, par extension, la Partie d'un vêtement qui entoure le cou. L'encolure d'une chemise, d'un pardessus.

Il se dit figurément et familièrement de l'Air, de l'apparence. Il a l'encolure d'un sot.

encolûre


ENCOLûRE, s. f. [Ankolûre, 3e lon. 4e e muet.] Au propre, partie du cheval depuis la tête jusqu'aux épaules et au poitrail. "Ce cheval a l'encolûre fine. "Il est chargé, ou déchargé d' encolûre. = Au fig. en l'apliquant aux hommes, air, aparence. "Il a l'encolûre d'un sot, d'un fripon. On ne le dit guère en bien; on ne dit pas, avoir l'encolûre d' un honête homme, d'un homme d'esprit. "À~ chaque page on devine le faussaire (le fabricateur des lettres de..) On y reconait son encolûre, ses manières, son langage. Anon.
   REM. Richelet écrit encolure ou encoulure: il préfère le 2d. L'Acad. s'est décidée pour le 1er. On dit, dans le Diction. Gram. qu'encoulure est contraire à l'étymologie, ce mot venant de col; mais comme on prononce cou, ce serait au contraire une raison pour dire encoulûre. Il faut donc en revenir à l'usage, qui s'est déclaré pour encolûre.

Synonymes et Contraires

encolure

nom féminin encolure
Partie échancrée d'un vêtement.
Traductions

encolure

necklineצווארון (ז), צַוָּארוֹןhalslijn, halsopening, halswijdteincollaturahals (ɑ̃kɔlyʀ)
nom féminin
1. trou d'un vêtement par lequel on passe la tête l'encolure d'un pull
2. cou du cheval caresser l'encolure de sa jument

encolure

[ɑ̃kɔlyʀ] nf
(= tour de cou) → collar size
(= col, cou) → neck