encombrement

encombrement

n.m.
1. Action d'encombrer ; état de ce qui est encombré : L'encombrement d'un bureau par de vieux dossiers. Cette déviation permettra d'éviter l'encombrement de la route nationale bouchon, embouteillage, engorgement
2. Place, volume qu'occupe qqch : Un lave-linge d'un faible encombrement.
3. En informatique, situation d'un équipement ou d'un réseau qui est l'objet d'un nombre de sollicitations excédant ses possibilités de traitement : L'encombrement d'un site Internet saturation

ENCOMBREMENT

(an-kon-bre-man) s. m.
Action d'encombrer. Amas de matériaux, de voitures, de personnes qui encombrent un passage. Pour éviter l'encombrement, les voitures entreront par un côté et sortiront par l'autre.
Cette multitude immense entassée sur la rive [de la Bérézina], pêle-mêle avec les chevaux et les chariots, y formait un épouvantable encombrement [SÉGUR, Hist. de Napol. XI, 9]
Ceux qui suivaient, guidés par un stupide instinct, s'ajoutaient à cet encombrement, sans songer à pénétrer dans la ville par ses autres issues [ID., ib. XII, 3]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Quant li pluisur entendent qu'un quist l'encombrement [qu'on cherchait la perte] De Thomas l'arcevesque, mult en furent dolent [, Th. le mart. 41]
    Estroite est la voie, et cil qui esteir welt est à encombrement à ceos [ceux] ki welent aleir avant et ki desirent esploitier [ST BERN., 567]
  • XIIIe s.
    Pri-je [je prie] Lucina la deesse D'enfantement, qu'el doint qu'il nesse Sans mal et sans encombrement, Si qu'il puist vivre longuement [, la Rose, 10661]
    Quant jurs de veue est donés à celi qui le requiert, et la veue ne pot estre fete en cele jornée, por aucun resnable [raisonnable] encombrement.... [BEAUMANOIR, IX, 18]
  • XVIe s.
    Sans point mentir un desloyal amant, Sot et mauvais, faict plus d'encombrement à la partie qui par luy est deceue, Que le peché ni la faulte conceue [J. MAROT, v, 318]
    Sur la nouvelle a luy venue du gros encombrement de guerre qui estoit venu sur les bras du roy de tant de pars [M. DU BELL., 425]

ÉTYMOLOGIE

  • Encombrer ; provenç. encombrament ; ital. ingombramento. On disait beaucoup, dans l'ancien français, encombrier et encombrance.

encombrement

ENCOMBREMENT. n. m. Action d'encombrer ou Résultat de cette action. Pour éviter l'encombrement, les voitures entreront par un côté et sortiront par l'autre.

encombrement

Encombrement de maison, c'est autant que encombrier, ennuy, fascherie, destourbier et empeschement. Au 2. livr. d'Amad. et luy dit qu'elle et nous dormissions en seureté, et que nous n'aurions plus d'encombrement pour cette nuit, id est, empeschement.

encombrement


ENCOMBREMENT, s. m. ENCOMBRER, v. a. [Ankonbreman, bré; 1re et 2e lon., 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Encombrer, c'est embarrasser une rue, un passage, etc. de gravois, de pierres, de décombres, etc. — Encombrement est l'action d'encombrer, ou l'êfet de cette action. = M. Linguet parlant du contraste de la magnificence des repas avec les vilaines immondices des cuisines: "Concevroit-on, dit-il, comment la somptuosité, dont brille le sallon, a pu naître au milieu des ordûres qui encombrent le souterrain.

Synonymes et Contraires

encombrement

nom masculin encombrement
Fait de saturer un réseau.
Traductions

encombrement

congestion, bulk, encumbranceסתימת כביש (נ), צפיפות (נ), צְפִיפוּת(verkeers)opstopping, belemmering, drukte, gedrang, verzadiging, congestie, opstopping, ophopingεμπόδιο, συμφόρησηاِحْتِقَانnávaloverfyldningStaucongestiónruuhkazakrčenostcongestione密集정체overbelastningprzeciążeniecongestionamentoскоплениеträngselความแออัดtıkanıklıksự tắc nghẽn拥塞 (ɑ̃kɔ̃bʀəmɑ̃)
nom masculin
1. état de ce qui est rempli de choses l'encombrement d'une chambre
2. embouteillage être bloqué dans les encombrements

encombrement

[ɑ̃kɔ̃bʀəmɑ̃]
nm
[lieu] → cluttering, cluttering up
[objet] (= dimensions) → bulk encombrements
nmpl (= embouteillages) → traffic jams