encorneiller

ENCORNEILLER

(an-kor-nè-llé, ll mouillées) v. a.
Mot fabriqué par Voltaire. Occuper de Corneille, de ses tragédies, pour les commenter.
Connaissez-vous un Lebrun, un secrétaire du prince de Conti ? c'est lui qui m'a encorneillé [VOLT., Lett. à Mme d'Argental, 26 nov. 1760]