endurcir

(Mot repris de endurciras)

endurcir

v.t.
1. Rendre dur : La musculation a endurci ses abdominaux durcir ; assouplir
2. Rendre résistant : Ce sport l'a endurcie aguerrir, tremper
3. Rendre moins sensible : Cette longue errance dans un pays en guerre les a endurcis cuirasser

s'endurcir

v.pr.
Devenir dur, insensible ; s'aguerrir : Elle s'est endurcie en vieillissant se durcir ; s'attendrir

endurcir


Participe passé: endurci
Gérondif: endurcissant

Indicatif présent
j'endurcis
tu endurcis
il/elle endurcit
nous endurcissons
vous endurcissez
ils/elles endurcissent
Passé simple
j'endurcis
tu endurcis
il/elle endurcit
nous endurcîmes
vous endurcîtes
ils/elles endurcirent
Imparfait
j'endurcissais
tu endurcissais
il/elle endurcissait
nous endurcissions
vous endurcissiez
ils/elles endurcissaient
Futur
j'endurcirai
tu endurciras
il/elle endurcira
nous endurcirons
vous endurcirez
ils/elles endurciront
Conditionnel présent
j'endurcirais
tu endurcirais
il/elle endurcirait
nous endurcirions
vous endurciriez
ils/elles endurciraient
Subjonctif imparfait
j'endurcisse
tu endurcisses
il/elle endurcît
nous endurcissions
vous endurcissiez
ils/elles endurcissent
Subjonctif présent
j'endurcisse
tu endurcisses
il/elle endurcisse
nous endurcissions
vous endurcissiez
ils/elles endurcissent
Impératif
endurcis (tu)
endurcissons (nous)
endurcissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais endurci
tu avais endurci
il/elle avait endurci
nous avions endurci
vous aviez endurci
ils/elles avaient endurci
Futur antérieur
j'aurai endurci
tu auras endurci
il/elle aura endurci
nous aurons endurci
vous aurez endurci
ils/elles auront endurci
Passé composé
j'ai endurci
tu as endurci
il/elle a endurci
nous avons endurci
vous avez endurci
ils/elles ont endurci
Conditionnel passé
j'aurais endurci
tu aurais endurci
il/elle aurait endurci
nous aurions endurci
vous auriez endurci
ils/elles auraient endurci
Passé antérieur
j'eus endurci
tu eus endurci
il/elle eut endurci
nous eûmes endurci
vous eûtes endurci
ils/elles eurent endurci
Subjonctif passé
j'aie endurci
tu aies endurci
il/elle ait endurci
nous ayons endurci
vous ayez endurci
ils/elles aient endurci
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse endurci
tu eusses endurci
il/elle eût endurci
nous eussions endurci
vous eussiez endurci
ils/elles eussent endurci

ENDURCIR

(an-dur-sir) v. a.
Rendre dur. Le grand air endurcit certaines pierres. Fig. Donner une dureté morale.
Ma place ne m'a pas encore endurcie ; je sens tout trop vivement [MAINTENON, Lettre au card. de Noailles, 5 avril 1700]
La tendresse de cœur se perd souvent, parce que les passions et le commerce des hommes politiques endurcissent insensiblement les jeunes gens qui entrent dans le monde [FÉN., Éduc. filles, ch. 5]
La multitude des malheureux vous endurcit à leurs misères [MASS., Car. Aumône.]
C'est que le même zèle qui nous attache au prince nous endurcit souvent envers le public [ID., Or. fun. Villeroy.]
Il se dit, dans le même sens, des sentiments, du cœur, etc.
Sans mentir, Monseigneur, si vous ne vous êtes bien endurci le cœur parmi les Suédois.... [VOIT., Lett. 67]
Il faut agir de force avec de tels esprits, Seigneur ; et qui les flatte endurcit leur mépris [CORN., Héracl. I, 1]
Endurcis-toi le cœur, sois arabe, corsaire...., Ne va point sottement faire le généreux [BOILEAU, Sat. VIII]
Un cœur qu'ont endurci la fatigue et les ans [RAC., Bajaz. I, 1]
Endurcir les esprits contre l'humanité [VOLT., M. de Cés. I, 1]
Les Musulmans altiers, trop longtemps vos vainqueurs, Ont changé la Sicile, ont endurci vos mœurs [ID., Tancr. I, 4]
Absolument.
Au milieu des grandeurs, qui endurcissent toujours, ils nous trouvaient sensibles [MONTESQ., Lett. pers. 74]
Rendre résistant, robuste, capable de supporter. S'exposer aux intempéries des saisons est ce qui endurcit le corps. Absolument. Il n'y a rien qui endurcisse comme le travail des champs.
S'endurcir, v. réfl. Devenir dur. Le corail s'endurcit à l'air.
Fig. Contracter une dureté morale. S'endurcir au crime.
Mon cœur s'est endurci par toutes mes disgrâces [ROTR., Vencesl. II, 2]
Ceux qui s'endurcissent contre la foi de nos pères [BOSSUET, Messe.]
Autant qu'ils se seront endurcis aux malheurs des pauvres, autant Dieu les laissera-t-il s'endurcir à leur propre malheur [BOURD., Exhort. char. envers les pauvres, t. I, p. 50]
Ce héros.... Qui ne connaît de pleurs que ceux qu'il fait répandre, Qui s'endurcit contre eux dès l'âge le plus tendre [RAC., Iphig. IV, 1]
Les hommes corrompus s'endurcissent contre ce qui pourrait les toucher [FÉN., Tél. XX]
En cherchant à s'endurcir contre les cris de sa conscience [MASS., Car. Avenir.]
Devenir résistant à la fatigue, apprendre à supporter.
Montrez-lui comme il faut s'endurcir à la peine [CORN., Cid, I, 7]
Son corps s'endurcissait chaque jour [FÉN., Tél. XVII]
Par extension.
Il avait acquis avec art l'habitude de n'être pas aisément troublé, et s'était endurci aux distractions [FONTEN., Tschirnhaus.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Pur quei endurcissez vos quers [cœurs] cume fist Egypte e li reis Pharaun de Egypte ? [, Rois, p. 21]
  • XIIIe s.
    Et gloutonnie la vilaine, Luxure, peresce et envie, Et avarice l'endurcie, Et toute leur pourrie graine [J. DE MEUNG, Tr. 107]
    Il apele à sa merci ceus qui endurcissent en pechié [, Psautier, f° 77]
  • XIVe s.
    En ce chastel avoit maint Englois endurci De guerre demener et le may et l'avril [, Guesclin. 21637]
  • XVIe s.
    Endurcissez le à la sueur, au froid, aux hazards [MONT., I, 183]
    Il dressoit et endurcissoit fort sa personne tous les jours à l'exercice des armes [AMYOT, Philop. 21]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et durcir ; Berry, endurzir ; provenc. endurzir, indurzir ; catal. endurir ; espagn. endurecer ; ital. indurire.

endurcir

ENDURCIR. v. tr. Rendre dur. Le grand air endurcit certaines pierres. Donner une nouvelle trempe à du fer pour l'endurcir davantage. Le corail s'endurcit à l'air. La plante des pieds s'endurcit.

Il signifie, par extension, Rendre fort, rendre robuste. Le travail endurcit le corps.

Il signifie au figuré Accoutumer à ce qui est dur, fâcheux, pénible. Il est bon d'endurcir de bonne heure les jeunes gens au travail, aux intempéries de l'air, aux privations. S'endurcir à la peine. S'endurcir à la douleur, à la fatigue. S'endurcir aux injures, aux affronts.

S'endurcir dans le vice, dans le crime, Contracter l'habitude du vice, du crime, au point de n'en avoir plus de honte, de remords. On dit aussi S'endurcir au crime.

Il signifie aussi Rendre impitoyable, insensible. L'avarice lui avait endurci le coeur. S'endurcir aux misères d'autrui. Un coeur qui s'est endurci.

Dans le langage de l'Écriture, Dieu endurcit le coeur des pécheurs, Il ferme leur coeur aux bonnes inspirations, il les abandonne à leur égarement. Dieu avait endurci le coeur de Pharaon.

Le participe passé ENDURCI, IE, s'emploie comme nom et se dit de Ceux qui ont perdu tout sentiment de piété. Ces hommes ne peuvent goûter les vérités évangéliques : ce sont des endurcis.

endurcir

Endurcir, Durare, Edurare, Indurare, Obdurare, Obducere callum.

Cela l'a endurci, Haec res obduxit ei callum.

S'endurcir, Callescere, Concallere, Durescere, Indurescere, Obdurere, Obdurescere, Rigescere, Induere duritiem.

Fort endurcir, Praedurare.

S'endurcir au travail, Se labore durare.

S'endurcir de coups, Occallescere, Ad plagas durare.

Estre endurci, Percallere, Obdurari.

Endurci à la peine, Patiens laborum.

Endurci au mal, Duratus malis.

Endurci dés son enfance, Ab infante duratus.

Je suis tout endurci à cette maniere de gens la, Ad hoc genus hominum duror.

endurcir


ENDURCIR, v. a. ENDURCISSEMENT, s. m. [Andurci, ciceman: 4e e muet au 2d.] 1°. Rendre dur. "Le grand air endurcit certaines pierres. = 2°. Rendre fort. "Le travail endurcit le corps. = 3°. Avec à pour régime: Acoutumer à ce qui est dur et pénible. "Endurcir au froid, à la fatigue; aux injûres, aux coups. "Mes mains, endurcies au travail, me donnent facilement la nourriture simple qui m'est nécessaire. Télém. = 4°. Rendre impitoyable. "L'avarice lui a endurci le coeur. = 5°. S'endurcir, devenir dur. Il se dit au propre et au figuré. "Le corail s'endurcit à l'air. "Il s'est endurci à la peine, au travail; aux misères d'autrui.
   ENDURCISSEMENT, ne se dit qu'au figuré. État d'une âme qui n'est plus touchée d'aucun sentiment pour la vertu, pour les chôses de Dieu. "Cela marque un grand endurcissement. "Tomber dans l'endurcissement.
   Rem. Massillon a une belle pensée, qui lui fait pardoner l'impropriété de l'expression. "La prospérité endurcit le Grand au plaisir, et ne lui laisse de sensibilité que pour la peine. Régulièrement, endurcir, acoutumer, ne se dit que des chôses fâcheuses; mais les grands Écrivains s'élèvent souvent avec succès au-dessus des règles et de l'usage.

Synonymes et Contraires

endurcir

verbe endurcir
1.  Rendre plus dur.
2.  Rendre insensible.
cuirasser, dessécher, habituer -familier: blinder -littéraire: raidir.

endurcir (s')

verbe pronominal endurcir (s')
Traductions

endurcir

toughen, hardenהכביד (הפעיל), הקשה (הפעיל), חישל (פיעל), קשח (פ'), חִשֵּׁלgehard maken, gewennen (aan), verhardenincallire, indurire (ɑ̃dyʀsiʀ)
verbe transitif
rendre moins sensible Cette histoire l'a endurcit.

endurcir

[ɑ̃dyʀsiʀ] vt
(physiquement) → to toughen up
Ces exercices servent à endurcir les soldats → These exercises are to toughen up the soldiers.
(moralement) → to harden [ɑ̃dyʀsiʀ] vpr/vi
(physiquement) → to become tougher
(moralement) → to become hardened