enfantement

enfantement

n.m. Litt.
1. Action d'enfanter ; accouchement.
2. Production, élaboration, création d'une œuvre : L'enfantement d'une pièce de théâtre conception
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ENFANTEMENT

(an-fan-te-man) s.m.
Action d'enfanter.
Avez-vous observé l'enfantement des biches ? [SACI, Job, XXXIX, 1]
Aujourd'hui ne se dit guère que de la parturition dans l'espèce humaine. Les douleurs de l'enfantement.
Fig.
.... Tant du coûter de peine Ce long enfantement de la grandeur romaine ! [DELILLE, Énéide, I]
Et cet heureux trépas, des faibles redouté, N'est qu'un enfantement à l'immortalité [LAMART., Socrate, 349]
Composition, conception littéraire. Cet ouvrage a été d'un enfantement laborieux.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Pri-ge Lucina la deesse D'enfantement, qu'el doint qu'il nesse Sans mal et sans encombrement, Si qu'il puist vivre longuement [, la Rose, 10660]
  • XVIe s.
    Les douleurs de l'enfantement, par les medecins et par Dieu mesme estimées grandes, et que nous passons avecques tant de ceremonies, il y a des nations entieres qui n'en font nul compte [MONT., I, 306]
    Montagnes, vous sentez douleurs d'enfantemens ; Vous fuyez comme agneaux, ô simples elemens [D'AUB., Trag. liv. VII]

ÉTYMOLOGIE

  • Enfanter ; provenç. enfantamen, efantamen ; anc. cat. infantament.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

enfantement

ENFANTEMENT. n. m. Action d'enfanter. Les douleurs de l'enfantement. Le travail de l'enfantement. Il a vieilli. On dit plutôt ACCOUCHEMENT. Fig., Le long enfantement de la grandeur romaine.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

enfantement

Enfantement, Partio, Partus huius partus.

Enfantement aisé et sans grand travail, Facilis partus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

enfantement


ENFANTEMENT, s. m. ENFANTER, v. act. [Anfanteman, : 1re et 2e lon. 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Enfantement, est l'action d'enfanter, d'acoucher d'un enfant. "Les douleurs de l'enfantement. "Heureuse la mère qui l'a enfanté. — Le verbe se dit ordinairement comme neutre et sans régime. Enfanter avec douleur. "Après qu' une femme a enfanté.
   Ces deux mots se disent au fig. mais le 1er seulement dans le st. plais. ou crit. "Cet Auteur est dans les douleurs de l'enfantement. "Il a peine à enfanter. "Cet autre enfante tous les ans de grôs volumes. — Le verbe est plus noble. "L' imagination enfante souvent des monstres.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

enfantement

nom masculin enfantement
1.  Littéraire. Action d'enfanter.
2.  Littéraire. Action de produire une œuvre.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

enfantement

הבאת ילדים (נ), הולדה (נ), הולדת (נ), יילוד (ז), לידה (נ), הוֹלָדָה, הֻלֶּדֶת, יִלּוּד

enfantement

γέννα

enfantement

childbirth