enfiler

(Mot repris de enfilées)

enfiler

v.t. [ de fil ]
1. Passer un fil dans le chas d'une aiguille, le trou d'une perle : Je n'arrive pas à enfiler mon aiguille.
2. Passer rapidement un vêtement : J'enfile mon manteau et j'arrive mettre
3. S'engager rapidement dans une voie, un passage : Le cambrioleur enfila le couloir de l'hôtel et disparut prendre
Enfiler des perles,
Fig., fam. perdre son temps à des choses insignifiantes.

enfiler


Participe passé: enfilé
Gérondif: enfilant

Indicatif présent
j'enfile
tu enfiles
il/elle enfile
nous enfilons
vous enfilez
ils/elles enfilent
Passé simple
j'enfilai
tu enfilas
il/elle enfila
nous enfilâmes
vous enfilâtes
ils/elles enfilèrent
Imparfait
j'enfilais
tu enfilais
il/elle enfilait
nous enfilions
vous enfiliez
ils/elles enfilaient
Futur
j'enfilerai
tu enfileras
il/elle enfilera
nous enfilerons
vous enfilerez
ils/elles enfileront
Conditionnel présent
j'enfilerais
tu enfilerais
il/elle enfilerait
nous enfilerions
vous enfileriez
ils/elles enfileraient
Subjonctif imparfait
j'enfilasse
tu enfilasses
il/elle enfilât
nous enfilassions
vous enfilassiez
ils/elles enfilassent
Subjonctif présent
j'enfile
tu enfiles
il/elle enfile
nous enfilions
vous enfiliez
ils/elles enfilent
Impératif
enfile (tu)
enfilons (nous)
enfilez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais enfilé
tu avais enfilé
il/elle avait enfilé
nous avions enfilé
vous aviez enfilé
ils/elles avaient enfilé
Futur antérieur
j'aurai enfilé
tu auras enfilé
il/elle aura enfilé
nous aurons enfilé
vous aurez enfilé
ils/elles auront enfilé
Passé composé
j'ai enfilé
tu as enfilé
il/elle a enfilé
nous avons enfilé
vous avez enfilé
ils/elles ont enfilé
Conditionnel passé
j'aurais enfilé
tu aurais enfilé
il/elle aurait enfilé
nous aurions enfilé
vous auriez enfilé
ils/elles auraient enfilé
Passé antérieur
j'eus enfilé
tu eus enfilé
il/elle eut enfilé
nous eûmes enfilé
vous eûtes enfilé
ils/elles eurent enfilé
Subjonctif passé
j'aie enfilé
tu aies enfilé
il/elle ait enfilé
nous ayons enfilé
vous ayez enfilé
ils/elles aient enfilé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse enfilé
tu eusses enfilé
il/elle eût enfilé
nous eussions enfilé
vous eussiez enfilé
ils/elles eussent enfilé

ENFILER

(an-fi-lé) v. a.
Passer un fil dans le trou d'une aiguille, d'une perle, etc. Enfiler une aiguille, un chapelet. Fig. et familièrement. Ce n'est pas pour enfiler des perles, c'est-à-dire ce n'est pas en vain, ce n'est pas sans quelque motif caché.
Est-il temps d'enfiler des perles, Et d'aller à la chasse aux merles ? [SCARRON, Virg. trav. IV]
Cela ne s'enfile pas comme des perles, se dit de certaines choses qui sont plus difficiles à faire qu'elles ne paraissent. Terme d'épinglier. Passer la tête d'une épingle à l'endroit où elle doit être rivée.
Percer de part en part.
Macartney, qui lui servait de second [à Mohun], enfila le duc d'Hamilton par derrière et s'enfuit [SAINT-SIMON, 334, 138]
Enfiler un chemin, une rue, s'y engager.
Vous enfiliez tout droit, sans mon instruction, Le grand chemin d'enfer et de perdition [MOL., Éc. des femmes, III, 1]
Vous vous imaginez bien qu'au lieu de prendre la route du cheval noir, nous enfilâmes celle de la maison où était Ortiz [LESAGE, Gil Blas, IV, 6]
Enfiler la venelle, se sauver vite. Absolument. Enfiler à droite, à gauche, prendre le chemin qui est à droite, à gauche. Fig.
Heureusement que je m'aperçus que j'enfilais une fausse route qui m'égarait dans un labyrinthe immense [J. J. ROUSS., Confess. VI]
Raconter, débiter.
Quand un plaideur s'en vient m'enfiler son procès, Quelque cause aussitôt m'épargne un mal de tête [LA FONT., l'Eun. v, 2]
Si le mari ne s'était fait connaître, Elle en allait enfiler beaucoup plus ; Courte n'était, pour sûr, la kyrielle [ID., Mari confess.]
Tandis qu'Éneas enfila Le discours civil que voilà [SCARRON, Virg. travesti, IV]
Parlez, sotte ; enfilez la harangue [TH. CORN., Geôlier de soi-même, IV, 4]
Madame proteste qu'elle n'a jamais rien dit ni fait qui pût déplaire, et enfile des plaintes et des protestations [SAINT-SIMON, 94, 236]
Habiller la fable en histoire, Et, causant toujours de mémoire, Propos sur propos enfiler, Vous croirez que ce caractère Est facilité de parler ; C'est impuissance de se taire [J. B. ROUSS., Lettres, t. I, p. 207, dans RICHELET]
À l'appui de ce mensonge j'en enfilai cent autres [J. J. ROUSS., Confess. III]
Si je t'enfile encore celle-là [cette histoire], tu n'en seras jamais quitte [P. L. COUR., Lett. I, 158]
Familièrement. Engager dans une partie de jeu désavantageuse. Un escroc l'a enfilé dans un tripot et lui a fait perdre dix mille francs. Populairement. Tromper, enjôler.
Noailles, Effiat et Canillac avaient enfilé les mœurs faciles du régent à la servitude du parlement [SAINT-SIMON, 454, 137]
Le comte à part : Il veut rester ; j'entends.... Suzanne m'a trahi. - Figaro : Je l'enfile et le paye en sa monnaie [BEAUMARCHAIS, Mar. de Figaro, III, 5]
Terme de trictrac. Prendre de suite, et comme s'ils étaient attachés ensemble, un grand nombre de trous.
Je sais dans un trictrac, quand il faut un sonnez, Glisser des dés heureux, ou chargés, ou pipés ; Et quand mon plein est fait, gardant mes avantages, J'en substitue aussi d'autres prudents et sages, Qui, n'offrant à mon gré que des as à tous coups, Me font en un instant enfiler douze trous [REGNARD, Joueur, I, 10]
Terme d'artillerie. Battre dans le sens de la longueur. Le feu de la place enfile cette tranchée. Enfiler la face, le flanc d'un bastion. Enfiler le chemin couvert. Terme de marine. Tirer en enfilade sur un bâtiment. Par extension.
Lorsque ces combes se trouvent situées de manière à être enfilées par les vents froids et humides.... [BUFF., Exp. sur les végét. 2e mém.]
Donner sur, être ouvert sur, en parlant de communications.
Vis-à-vis les pieds du lit une porte, puis un fort grand cabinet qui donnait dans l'appartement de jour de monseigneur le duc de Bourgogne, que cette porte enfilait [SAINT-SIMON, 214, 134]
S'enfiler, v. réfl. Être enfilé. Cela s'enfile de la sorte. Se percer l'un l'autre d'une épée, d'une arme. Les deux adversaires, se précipitant l'un sur l'autre, se sont enfilés. Terme de jeu. S'engager dans une mauvaise veine, s'engager dans une perte considérable. Terme de trictrac. S'enfiler, se faire enfiler, se laisser enfiler, disposer son jeu de telle sorte qu'on ne puisse plus jouer soi-même, et qu'on soit constamment battu, tandis que l'adversaire prend de suite un grand nombre de trous.
Il se laissait enfiler, que c'était une bénédiction [HAMILT., Gramm. 3]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nus [nul] du mestier desus dit ne puet ne ne doit nulles patencstres enfiller, se elles ne sunt rondes et bien fourmées [, Liv. des mét. 67]
    Lors trais une aguille d'argent D'un aguiller mignot et gent, Si pris l'aguille à enfiler [, la Rose, 93]
  • XVIe s.
    Par là j'entilay tout d'un train Virgile en l'aeneide [je me mis à l'étude de Virgile], et puis.... [MONT., I, 197]
    D'enfiler ici un grand roolle de ceulx qui.... je n'aurois jamais faict [ID., I, 300]
    Souvent ils en enfiloient [d'une arme] deux boucliers et deux hommes armez [ID., I, 363]
    Aubigné, estant entré dans Coutras, enfila la grande rue, et puis descendit au quay [D'AUB., Vie, XVII]
    Cependant que la roine et le roi de Navarre enfiloient un long pourparler avec le prince et l'admiral [ID., Hist. I, 140]
    Deux coulevrines et deux bastardes, qui enfiloient la courtine au grand desavantage des assiegez [ID., ib. I, 230]
    Il fault faire à son ennemy pont d'argent quand il enfile la fuicte [CARL., VI, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et fil ; bourguig. anfillé (ll mouillées).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ENFILER.
    Ajoutez :
  • S'enfiler, s'engager à tort dans quelque entreprise.
    Que lui prend-il à Ribot de s'enfiler dans les sujets sacrés ? [BÜRGER, Salons de 1861 à 1868, t. II p. 191]
  • 10° Enfiler, faire suivre, rattacher, composer de choses qui se suivent.
    Il se trouvera toujours quelque origine de l'origine, qui nous enfilera de sorte les uns aux autres que jamais il ne s'y trouvera de fin [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne]
    La suite de nos cupidités est comme celle des causes, de qui les stoïciens tiennent que les destins sont enfilés [ID., ib.]
  • V. réfl.
    Il ne peut ni prévoir les choses futures, ni se ramentevoir les passées, et partant il n'en peut savoir les conséquences ; or c'est de cela que s'enfile l'ordre et l'entresuite des choses [ID., ib.]

enfiler

ENFILER. v. tr. Traverser d'un fil par une ouverture pratiquée à cet effet. Enfiler une aiguille. Enfiler des perles. Enfiler un chapelet, un bracelet.

Fig. et fam., Nous ne sommes pas ici pour enfiler des perles, Nous ne sommes pas ici pour nous amuser à des bagatelles.

Fig. et fam., Cela ne s'enfile pas comme des perles, se dit de Certaines choses qui sont plus difficiles à faire qu'il ne paraît.

On dit aussi au Jeu de Bague Enfiler un anneau.

Fam., Enfiler un chemin, une route, une allée, S'engager dans un chemin, sur une route, une allée. On dit, dans un sens analogue, Le vent enfile une rue, un corridor.

En termes de Guerre et de Marine, il signifie Prendre en enfilade. Enfiler une tranchée. Le feu de la place enfile cette tranchée. Enfiler un bâtiment. Être enfilé par l'avant, par l'arrière, de l'avant à l'arrière, etc.

Par extension, il signifie Percer de la pointe d'une arme. Il l'a enfilé avec sa baïonnette.

Il signifie aussi, figurément et familièrement en parlant du Jeu, Engager quelqu'un dans une partie désavantageuse, l'entraîner dans une grosse perte. Il s'est laissé enfiler et a fait une perte considérable. Il est très familier.

enfiler

Enfiler une aguille, Filum inserere in acum, Acum filo traiicere.

Enfiler des perles, Margaritas filo traiicere.

Aguille enfilée d'un fil, Acus filum ducens, vel trahens. Cels.

Aguille enfilée de deux fils, Acus duo lina ducens. Celsus.

Il s'est enfilé, Induit se in laqueos, vel laqueis. B. ex Cicero.

¶ Enfilé et envelopé és rets, Irretitus, Cassibus impeditus.

Synonymes et Contraires

enfiler

verbe enfiler
Mettre sur soi.

enfiler (s')

verbe pronominal enfiler (s')
1.  Familier. Absorber quelque chose.
2.  Familier. Se charger d'un travail.
Traductions

enfiler

string, thread, draw on, pull on, slip into, slip onהשחיל (הפעיל)aaneenrijgen, aanschieten [kleding], binnengaan (in), rijgeninfilareDonДонDonDonDonDon (ɑ̃file)
verbe transitif
1. faire traverser par un fil enfiler une aiguille enfiler des perles
2. mettre un vêtement enfiler un pantalon

enfiler

[ɑ̃file] vt
[+ vêtement] enfiler qch [+ gants, chaussettes, collant] → to slip sth on; [+ veste, slip] → to slip sth on, to slip into sth
J'ai rapidement enfilé un pull avant de sortir → I slipped on a sweater before going out.
(= insérer) enfiler qch dans → to stick sth into
[+ rue, couloir] → to take
[+ perles] → to string
[+ aiguille] → to thread
J'ai du mal à enfiler cette aiguille → I am having difficulty threading this needle. [ɑ̃file]
vpr/vt
s'enfiler qch [+ bouteille] → to down sth; [+ sandwich] → to swallow sth
vpr/vi
s'enfiler dans → to disappear into