enfonceur

enfonceur, euse

n. Fam.
Enfonceur de porte ouverte,
personne qui se démène en vue d'un problème déjà résolu, qui démontre des évidences.

ENFONCEUR

(an-fon-seur) s. m.
Celui qui enfonce. Fig. et familièrement. Un enfonceur de portes ouvertes, un fanfaron qui se vante de braver ou d'avoir surmonté des obstacles, des périls imaginaires, ou d'avoir séduit une femme déjà séduite.

ÉTYMOLOGIE

  • Enfoncer.

enfonceur

ENFONCEUR, EUSE. n. Celui, celle qui enfonce. Il est surtout usité dans cette locution : Un enfonceur de portes ouvertes, Un homme qui se vante d'avoir surmonté des obstacles qui n'existaient pas ou qui n'existaient plus.

enfonceur


ENFONCEUR, s. m. ENFONÇURE, s. f. [Anfonceur, sûre: 1re et 2e lon. 3e lon. au 2d.] Le 1er ne se dit qu'en style prov. Enfonceur de portes ouvertes, homme qui se vante de faire une chôse facile, comme si elle était dificile. — Le 2d est, 1°. Toutes les pièces qui font le fond d'une futâille. "L'enfonçure de ce tonneau ne vaut plus rien = 2°. L' assemblage des ais, que l'on met au fond du lit, pour soutenir la paillasse, les matelas. Il faut changer l'enfonçûre de ce lit.