enfreindre

(Mot repris de enfreindraient)

enfreindre

v.t. [ lat. infringere, de frangere, briser ]
Sout. Ne pas respecter : Vous avez enfreint la loi outrepasser, transgresser, violer ; se conformer à, suivre

enfreindre


Participe passé: enfreint
Gérondif: enfreignant

Indicatif présent
j'enfreins
tu enfreins
il/elle enfreint
nous enfreignons
vous enfreignez
ils/elles enfreignent
Passé simple
j'enfreignis
tu enfreignis
il/elle enfreignit
nous enfreignîmes
vous enfreignîtes
ils/elles enfreignirent
Imparfait
j'enfreignais
tu enfreignais
il/elle enfreignait
nous enfreignions
vous enfreigniez
ils/elles enfreignaient
Futur
j'enfreindrai
tu enfreindras
il/elle enfreindra
nous enfreindrons
vous enfreindrez
ils/elles enfreindront
Conditionnel présent
j'enfreindrais
tu enfreindrais
il/elle enfreindrait
nous enfreindrions
vous enfreindriez
ils/elles enfreindraient
Subjonctif imparfait
j'enfreignisse
tu enfreignisses
il/elle enfreignît
nous enfreignissions
vous enfreignissiez
ils/elles enfreignissent
Subjonctif présent
j'enfreigne
tu enfreignes
il/elle enfreigne
nous enfreignions
vous enfreigniez
ils/elles enfreignent
Impératif
enfreins (tu)
enfreignons (nous)
enfreignez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais enfreint
tu avais enfreint
il/elle avait enfreint
nous avions enfreint
vous aviez enfreint
ils/elles avaient enfreint
Futur antérieur
j'aurai enfreint
tu auras enfreint
il/elle aura enfreint
nous aurons enfreint
vous aurez enfreint
ils/elles auront enfreint
Passé composé
j'ai enfreint
tu as enfreint
il/elle a enfreint
nous avons enfreint
vous avez enfreint
ils/elles ont enfreint
Conditionnel passé
j'aurais enfreint
tu aurais enfreint
il/elle aurait enfreint
nous aurions enfreint
vous auriez enfreint
ils/elles auraient enfreint
Passé antérieur
j'eus enfreint
tu eus enfreint
il/elle eut enfreint
nous eûmes enfreint
vous eûtes enfreint
ils/elles eurent enfreint
Subjonctif passé
j'aie enfreint
tu aies enfreint
il/elle ait enfreint
nous ayons enfreint
vous ayez enfreint
ils/elles aient enfreint
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse enfreint
tu eusses enfreint
il/elle eût enfreint
nous eussions enfreint
vous eussiez enfreint
ils/elles eussent enfreint

ENFREINDRE

(an-frin-dr') , j'enfreins, tu enfreins, il enfreint, nous enfreignons, vous enfreignez, ils enfreignent ; j'enfreignais, nous enfreignions, vous enfreigniez ; j'enfreignis ; j'enfreindrai ; enfreins, enfreignons ; que j'enfreigne, que nous enfreignions, que vous enfreigniez ; que j'enfreignisse ; enfreignant ; enfreint v. a.
Rompre, en parlant de ce qui engage, lie, oblige.
Enfreindre les lois [RÉGNIER, Ode.]
Il n'est rien de si saint qu'elle ne fasse enfreindre [CORN., Nicom. I, 1]
Quand on craint d'être injuste, on a toujours à craindre, Et qui veut tout pouvoir doit oser tout enfreindre [ID., Pompée, I, 1]
Suffit que, si mon fils enfreignait ma défense, Mon sang, mon propre sang en laverait l'offense [ROTR., Antig. IV, 1]
Si quelque transgresseur enfreint cette promesse, Qu'il éprouve, grand Dieu, ta fureur vengeresse [RAC., Athal. IV, 3]
Il y va de la vie à qui le [l'arrêt] veut enfreindre [VOLT., Tancr. II, 1]
Le roi d'Angleterre, revêtu par les lois d'une si grande puissance pour les protéger, n'en a point pour les enfreindre [J. J. ROUSS., Lettres de la montagne, 9]
S'enfreindre, v. réfl. Être enfreint. Les lois de la nature ne s'enfreignent pas impunément.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    E qui enfraint la pais le rei.... [, Lois de Guill. 1]
  • XIIe s.
    S'ele son vo [vœu] nen enfraigneit, Que ele enfraindre ne devreit [WACE, Vierge Marie, p. 35]
    Pur ce volt or aveir [il veut maintenant avoir, obtenir] que rien n'en seit enfreit [, Th. le mart. 27]
  • XIIIe s.
    Thadres li Acres.... avoit trives à l'empereour Henri, et ne li avoit mie bien tenues, ains les avoit enfraintes [VILLEH., CLXVI]
    Et chascuns barons, et autre qui ont justices en lor terres, ont les amendes de lor sougès [sujets] qui enfraignent les establissements, selonc le [la] tauxation du roi [BEAUMANOIR, XLIX, 4]
  • XVIe s.
    Aux estats de Bourgogne on avoit ordonné d'enfreindre l'edict [D'AUB., Hist. I, 204]
    L'authorité de la loy n'est en rien enfreinte [abrogée], que nous ne la devions tousjours recevoir en mesme honneur et reverence [CALV., Instit. 268]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. infringere, de in, en, et frangere, briser (voy. FRACTURE). Il aurait mieux valu écrire, comme jadis, par un a, enfraindre, à cause de frangere.

enfreindre

ENFREINDRE. v. tr. (Il se conjugue comme ATTEINDRE.) Violer, transgresser, en parlant d'un Traité, d'une loi, d'un privilège, d'une ordonnance, d'une règle, et autres choses semblables. Enfreindre une convention, les conditions d'un traité. Enfreindre un ordre. Enfreindre une prescription. Enfreindre la règle, les règles.

enfreindre


ENFREINDRE, v. act. [An-frein-dre: 1re et 2e lon. 3e. e muet. — Mde. Dacier écrit enfraindre, avec un a: c'est contre l'usage et l'analogie.] Transgresser~, violer, contrevenir à... "Enfeindre les coutumes, les privilèges, les ordonnances. Enfreindre un traité, etc.

Synonymes et Contraires
Traductions

enfreindre

infringe, contravene, disobeyהפרה (הפעיל), הִפְרָהovertredenbrechen, verstoβeninfrangere (ɑ̃fʀɛ̃dʀ)
verbe transitif
ne pas respecter enfreindre la loi

enfreindre

[ɑ̃fʀɛ̃dʀ] vt → to infringe, to break [ɑ̃fɥiʀ] vpr/vi → to run away, to run off