enfui, ie

ENFUI, IE

(an-fui, fuie) part. passé d'enfuir
La brume enfuie [V. HUGO, Odes, V, 24]
Plusieurs juges [aux États-Unis] se déclaraient incompétents quand les maîtres venaient réclamer leurs esclaves enfuis [RECLUS, Rev. des Deux-Mondes, 15 mars 1863, p. 382]
Ce participe, à l'état isolé, n'est pas dans l'Académie. Mais on peut le rappeler à côté d'expiré, de péri et de quelques autres.