engouffré, ée

ENGOUFFRÉ, ÉE

(an-gou-fré, frée) part. passé.
Perdu dans un gouffre.
L'enfant tombe et est engouffré dans le torrent [VOLT., Zadig, 20]
Par extension, retiré dans un fond.
Nous manquions tout à fait de fourrages, fort engouffrés entre les deux camps et acculés au Rhin [SAINT-SIMON, 29, 83]
Qui se précipite comme dans un gouffre, en parlant des eaux et du vent.
C'est.... du corbeau qui s'abat l'aigre croassement, Des autans engouffrés le triste sifflement [LAMART., Joc. III, 116]