engourdi, ie

ENGOURDI, IE

(an-gour-di, die) part. passé d'engourdir
Saisi d'engourdissement. Mains engourdies par le froid.
Non, non, si sans le fer ce bras est engourdi..... [ROTR., Herc. mour. III, 5]
Par de chastes baisers, dans son pieux transport, Il ranimait mon cœur engourdi par la mort [DUCIS, Oscar, v, 1]
[Un aiglon] Dont l'œil aspire à sa sphère, Et qui rampe sur la terre Comme un reptile engourdi [LAMART., Harm. II, 13]
Terme de marine. Navire engourdi, navire qui paraît immobile au milieu d'une grosse mer. Peu usité. Fig. N'avoir pas les mains engourdies, être habile à prendre, à voler.
Vous me trouvez l'air d'un fripon qui n'aura pas les mains engourdies pour emporter l'argent d'une maison [MARIVAUX, Paysan parv. 2e partie.]
Fig. Un esprit engourdi.
La composition en est pesante et engourdie [DIDEROT, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 91, dans POUGENS]