engravé, ée

ENGRAVÉ, ÉE

(an-gra-vé, vée) part. passé.
Arrêté par le sable dans un cours d'eau. Il jure comme un marinier engravé.
Les eaux [de la Loire] sont si basses, et je suis si souvent engravée que je regrette mon équipage qui ne s'arrête point et qui va son train [SÉV., 218]
Une vestale met à flot un gros vaisseau engravé en le tirant avec sa ceinture [VOLT., Dict. phil. Histoire, 2]
Terme de chasse. Dont les ongles sont blessés par le sable. Chien engravé.