enivrant, ante

ENIVRANT, ANTE

(an-ni-vran, vran-t', an prononcé comme dans antérieur) adj.
Qui enivre. Boisson enivrante.
Fig. Qui abuse, qui exalte, qui charme. Louanges enivrantes.
La joie des sens, plus douce et plus enivrante que le vin [BOSSUET, Hist. II, 11]
J'ai goûté de cette coupe enivrante qui donne le bonheur ou la mort [STAËL, Corinne, XV, 1]
Voir, c'est avoir ; allons courir ; Vie errante Est chose enivrante [BÉRANG., Bohém.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tu encraissas en olie [huile] mun chef, e li miens calices enivranz mult clers est [, Liber psalm. p. 28]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ENIVRANT.
    Ajoutez :
    Le commerce, avec les sauvages, des boissons que l'on appelle en ce pays-là [Canada] enivrantes, ne cause point les grands et effroyables maux sur lesquels M. de Québec fait un cas réservé [, Lett. etc. de Colbert, III, 2, p. 619]