enjôler

(Mot repris de enjôlez)

enjôler

v.t. [ de geôle, prison ]
Séduire par des flatteries, des promesses : Il enjôle ses clients en leur faisant miroiter de gros bénéfices appâter, circonvenir
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

enjôler

(ɑ̃ʒole)
verbe transitif
séduire qqn par des flatteries en vue de le tromper Les belles promesses de cet homme l'ont enjôlée.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ENJÔLER

(an-jô-lé) v. a.
Abuser par des manières ou paroles flatteuses.
Toutes les caresses qu'il vous fait ne sont que pour vous enjôler [MOL., Bourg. gent. III, 3]
En un mot, il m'enjôla si bien par ses beaux discours que j'acceptai la proposition [LESAGE, Guzm. d'Alfar. II, 3]
Je hais bien ces vilains hommes-là qui veulent enjôler les filles [Mme DE GENLIS, Théâtre d'éduc. la Lingère, I, 2]
S'enjôler, v. réfl. S'enjôler l'un l'autre. Ils tâchent de s'enjôler.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Dex l'emprisone et engaiole Plus que ne soit gais [geai] en gaiole [geôle, cage] [DU CANGE, gaiola.]
  • XVIe s.
    Engauler [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Enjôler, c'est proprement mettre en cage ; espagn. enjaular, mettre en cage ; de en 1, et geôle qui a signifié une cage (voy. GEÔLE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

enjôler

ENJÔLER. v. tr. Engager par des paroles et des manières flatteuses. Enjôler une femme, une fille. Ce fripon l'a enjolé. Il m'a si bien enjolé que j'ai fini par céder.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

enjôler


ENJôLER, v. a. ENJôLEUR, EûSE, s. m. et f. [Anjôlé, leur, leû-ze: 1re et 2e lon. — On a écrit aussi engeoler et enjoller, et ainsi des aûtres; mais ces manières d'écrire sont contraires au bon usage et à la prononciation.] Enjôler, c'est prendre, tromper par des paroles flateûses. Enjôleur, enjôleûse~, celui, celle qui enjôle. "Enjôler une fille, une femme. "Ce marchand l'a enjôlé. — "C'est un enjôleur, une enjôleûse. — * Richelet dit aussi enjoleux, et cite Molière: "C'est un vrai enjoleux. On ne dit plus qu'enjôleur. Suivant M. MARIN, à la Cour on prononce enjoleux, et à Paris, en bonne compagnie.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

enjôler

verbe enjôler
Séduire par des flatteries.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

enjôler

inpalmen

enjôler

coax, wheedle

enjôler

[ɑ̃ʒole] vt → to coax, to wheedle
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005