enjouer

ENJOUER1

(an-jou-é) v. a.
Rendre enjoué.
Par ce doute où il l'embarrasse lui-même, il enjoue sa narration et occupe agréablement le lecteur [BOILEAU, Dissert. crit. sur Joconde.]
Il cherche à enjouer son récit le plus qu'il peut (nous ne faisons pas ce mot ; nous l'avons trouvé tout fait par Despréaux pour notre poëte, dans sa Dissertation sur la Joconde) [MATHIEU MARAIS, Vie de la Fontaine, reproduite par PAUL LACROIX, Œuvres inédites de la Fontaine, in-8°, 1863, p. 450]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et jouer.

ENJOUER2

(an-jou-é) v. a.
Terme de chasse. Mettre en joue, en parlant d'un fusil. Quand le fusil est bien enjoué.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Enjouer [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et joue.
Traductions

enjouer

playful