énonciation

(Mot repris de enonciation)

énonciation

n.f.
Action d'énoncer, de produire oralement un énoncé : L'énonciation des événements par le témoin énoncé

énonciation

(enɔ̃sjasjɔ̃)
nom féminin
action d'exprimer qqch avec clarté, précision l'énonciation des faits par le témoin de l'accident l'énonciation d'un diagnostic

ÉNONCIATION

(é-non-si-a-sion) s. f.
Action d'énoncer par la parole ou dans un écrit ; les termes mêmes qui énoncent. Énonciation de telle ou telle clause. Une énonciation ambiguë.
Une simple énonciation dans les choses anciennes est un titre [PATRU, Plaid. 2, dans RICHELET]
On y voit seulement [dans les statuts de l'Académie française] que les académiciens doivent être assemblés au nombre de vingt pour l'élection et la déposition d'un académicien ; cela n'est qu'une simple énonciation qui ne leur donne aucun droit de juridiction [FURETIÈRE, Factums, t. I, p. 201]
La pensée, tant qu'elle n'est que dans notre esprit, sans aucun égard à l'énonciation, n'a besoin ni de bouche, ni de langue, ni du son des syllabes [DU MARSAIS, Œuvres, t. v, p. 5]
On n'aurait à placer dans les titres nouveaux que les noms et l'énonciation de la somme nette des intérêts annuels [MONTESQUIOU, Rapport, 27 août 1790, p. 18]
Synonyme de proposition.
Une énonciation, affirmative ou négative, parfaite, est un axiome [DIDEROT, Opin. des anc. philos. (stoïcisme).]
Dès que l'ensemble des mots énonce un sens, il fait une proposition ou une énonciation [DU MARSAIS, Œuv. t. IV, p. 322]
L'énonciation est une proposition qui affirme ou nie quelque chose [BARTHÉL., Anach. ch. 57]
La manière de s'énoncer.
Toute sa personne [de Barbezieux], ses manières et son énonciation aisée avaient la force de l'éloquence [SAINT-SIMON, 85, 103]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Toute presupposition humaine et toute enunciation a autant d'auctorité que l'aultre, si la raison n'en faict la difference [MONT., II, 286]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. enuntiationem, d'enuntiare, énoncer.

énonciation

ÉNONCIATION. n. f. Action d'énoncer ou Termes qu'on emploie pour énoncer quelque chose. L'énonciation d'une clause dans un contrat. Cet écrit contient l'énonciation des faits.

Il signifie aussi Manière de s'énoncer, quant à l'expression et quant au ton de la voix. Avoir l'énonciation difficile.

Synonymes et Contraires

énonciation

nom féminin énonciation
Action d'énoncer.
Traductions

énonciation

enunciation

énonciation

Vermerk

énonciation

[enɔ̃sjasjɔ̃] nfstatement [ɑ̃nɔʀgœjiʀ] vpr/vi
s'enorgueillir de [personne] → to pride o.s. on; [ville, station] → to boast