enragément

ENRAGÉMENT

(an-ra-jé-man) adv.
D'une manière enragée.
J'ai choisi cent maximes de M. de la Rochefoucauld, sur lesquelles je fais des remarques pour les bien faire entendre ; je définis enragément, peut-être bien, peut-être mal ; mais enfin, je veux fixer mes idées [CORBINELLI, Lett. à Bussy, 27 fév. 1679, dans SÉV. t. V, p. 526, éd. Regnier]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Enragéement [NICOT, ]