enrayer

(Mot repris de enrayerais)

enrayer

[ ɑ̃rɛje] v.t. [ du lat. radius, rayon ]
1. Entraver le mouvement, le fonctionnement de : Enrayer une arme à feu. Enrayer une roue.
2. Fig. Suspendre l'action, le cours de : Des organisations humanitaires tentent d'enrayer l'épidémie endiguer, juguler

s'enrayer

v.pr.
Cesser accidentellement de fonctionner : L'arme s'est enrayée.

enrayer

(ɑ̃ʀeje)
verbe transitif
figuré arrêter le développement de qqch enrayer la crise économique

enrayer


Participe passé: enrayé
Gérondif: enrayant

Indicatif présent
j'enraie
j'enraye
tu enraies
tu enrayes
il/elle enraie
il/elle enraye
nous enrayons
vous enrayez
ils/elles enraient
ils/elles enrayent
Passé simple
j'enrayai
tu enrayas
il/elle enraya
nous enrayâmes
vous enrayâtes
ils/elles enrayèrent
Imparfait
j'enrayais
tu enrayais
il/elle enrayait
nous enrayions
vous enrayiez
ils/elles enrayaient
Futur
j'enraierai
tu enraieras
il/elle enraiera
nous enraierons
vous enraierez
ils/elles enraieront
j'enrayerai
tu enrayeras
il/elle enrayera
nous enrayerons
vous enrayerez
ils/elles enrayeront
Conditionnel présent
j'enrayerais
tu enrayerais
il/elle enrayerait
nous enrayerions
vous enrayeriez
ils/elles enrayeraient
j'enraierais
tu enraierais
il/elle enraierait
nous enraierions
vous enraieriez
ils/elles enraieraient
Subjonctif imparfait
j'enrayasse
tu enrayasses
il/elle enrayât
nous enrayassions
vous enrayassiez
ils/elles enrayassent
Subjonctif présent
j'enraie
j'enraye
tu enraies
tu enrayes
il/elle enraie
il/elle enraye
nous enrayions
vous enrayiez
ils/elles enraient
ils/elles enrayent
Impératif
enraie (tu)
enraye (nous)
enrayons (vous)
enrayez (ils/elles)
Plus-que-parfait
j'avais enrayé
tu avais enrayé
il/elle avait enrayé
nous avions enrayé
vous aviez enrayé
ils/elles avaient enrayé
Futur antérieur
j'aurai enrayé
tu auras enrayé
il/elle aura enrayé
nous aurons enrayé
vous aurez enrayé
ils/elles auront enrayé
Passé composé
j'ai enrayé
tu as enrayé
il/elle a enrayé
nous avons enrayé
vous avez enrayé
ils/elles ont enrayé
Conditionnel passé
j'aurais enrayé
tu aurais enrayé
il/elle aurait enrayé
nous aurions enrayé
vous auriez enrayé
ils/elles auraient enrayé
Passé antérieur
j'eus enrayé
tu eus enrayé
il/elle eut enrayé
nous eûmes enrayé
vous eûtes enrayé
ils/elles eurent enrayé
Subjonctif passé
j'aie enrayé
tu aies enrayé
il/elle ait enrayé
nous ayons enrayé
vous ayez enrayé
ils/elles aient enrayé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse enrayé
tu eusses enrayé
il/elle eût enrayé
nous eussions enrayé
vous eussiez enrayé
ils/elles eussent enrayé

ENRAYER1

(an-rè-ié) , j'enraye, tu enrayes, il enraye ou enraie, nous enrayons, vous enrayez, ils enrayent ou enraient ; j'enrayais, nous enrayions, vous enrayiez, ils enrayaient ; j'enrayai ; j'enrayerai, ou enraierai, ou enraîrai ; j'enrayerais, ou enraierais, ou enraîrais ; enraye, enrayons ; que j'enraye, que nous enrayions, que vous enrayiez, qu'ils enrayent ; que j'enrayasse ; enrayant ; enrayé v. a.
Mettre les rais d'une roue dans leurs mortaises.
Retenir les roues en barrant les rais avec un bâton, une chaîne, une corde, ou en se servant d'un sabot. Fig. Retenir.
Chamillart était leur instrument aveugle [du parti de Mlle Choin], sans pouvoir être, je ne dis pas arrêté, mais enrayé le moins du monde par les ducs de Chevreuse et de Beauvillier [SAINT-SIMON, 204, 222]
Absolument. On enraye aux descentes rapides. Fig. S'arrêter sur une mauvaise pente.
Voilà plus de mauvaises plaisanteries que tu ne m'as tenu de mauvais propos, il est temps d'enrayer [J. J. ROUSS., Hél. I, 52]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Mieux vaudroit enraier que ne vous traie à fin [, Roncis. p. 195]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et ray, radical de rayon (voy. ce mot), dans le sens de rayon de roue.

ENRAYER2

(an-rè-ié) v. a.
Se conjugue comme enrayer 1. Terme d'agriculture. Tracer le premier sillon dans un champ qu'on veut labourer. Plus spécialement. Enrayer les sillons, labourer en faisant verser la tranche du côté intérieur de la planche ou billon, de façon à faire un ados au milieu.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quand li aprentiz est enroié à aprendre, et il s'enfuist un mois ou deux, il oublie quant que il a apris [, Liv. des mét. 50]
    Orguel desobeist, orguel fiert et desroie ; Orguel veut achever quanqu'il pense et enroie [commence] [J. DE MEUNG, Test. 1706]

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et raie.

enrayer

ENRAYER. (Il se conjugue comme BALAYER.) v. tr. Arrêter une roue par les rais, ou au moyen d'un sabot, d'un frein ou d'une chaîne, en sorte qu'elle ne tourne point et qu'elle ne fasse que glisser. La roue qu'on avait enrayée se rompit. Par extension, Enrayer une voiture, et absolument, Cette descente est trop rapide, il faut enrayer.

Il signifie figurément Arrêter dans son cours. Enrayer le mal. Enrayer les progrès du mal. Enrayer la marche d'une maladie.

Il s'emploie, figurément et familièrement, comme intransitif pour dire S'arrêter dans la voie de tel ou tel excès. Vous faites trop de dépense, je vous conseille d'enrayer. Vous aimez trop le plaisir : à votre âge il faut enrayer.

En termes d'Arts, il signifie transitivement Garnir une roue de rais.

enrayer

ENRAYER. v. tr. T. d'Agriculture. Creuser par un premier sillon. Enrayer un champ.

Il signifie spécialement Former les sillons avec un ados.

enrayer

Enrayer une rouë, Sufflaminare.

Traductions

enrayer

check, stop

enrayer

停止

enrayer

Stop

enrayer

Stop

enrayer

Seis

enrayer

หยุด

enrayer

[ɑ̃ʀeje] vt [+ phénomène, progression] → to check [ɑ̃ʀeje] vpr/vi [arme à feu] → to jam