ensablement

(Mot repris de ensablements)

ensablement

n.m.
Action d'ensabler ; fait de s'ensabler : L'ensablement de sa voiture lui a fait perdre la course enlisement
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ensablement

(ɑ̃sabləmɑ̃)
nom masculin
1. fait de s'enliser, d'être immobilisé dans le sable l'ensablement d'une voiture
2. fait d'être recouvert de sable faire des travaux dans un port pour réduire les problèmes d'ensablement
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ENSABLEMENT

(an-sa-ble-man) s. m.
Obstruction d'un chenal par le sable que les eaux ou les vents amènent. Les ensablements gênent la navigation. Action de remplir de sable, et le résultat de cette action. L'ensablement de ce navire a été fort prompt.

ÉTYMOLOGIE

  • Ensabler.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

ensablement

ENSABLEMENT. n. m. Amas de sable formé par un courant d'eau ou par le vent. L'ensablement de cette rivière gêne la navigation. Les vents ont formé un ensablement dans ce passage.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

ensâblement


ENSâBLEMENT, s. m. ENSABLER, v. act. [Ansâbleman, ansablé: 2e lon. au 1er, 3e e muet au 1er, é fer. au 2d. Dans le verbe, l'a est long devant l'e muet. "Je m'ensâble, vous vous ensâblerez, etc.] Ensâblement, amâs de sâble, formé par les eaux ou par le vent. "Il y a un ensâblement qui gêne la navigation dans cette rivière. "Le vent cause des ensâblemens dans les déserts de l'Arabie. = Ensabler, faire échouer sur le sâble. "Le batelier nous a ensablés. Il ne se dit que sur les rivières. — S'ensabler, échouer sur le sâble. "Le bâteau s' ensabla. "Il s'ensâble à tous momens.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

ensablement

[ɑ̃sɑbləmɑ̃] nm
[port, canal] → silting up
[embarcation] → stranding
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005