ensaboté, ée

ENSABOTÉ, ÉE

(an-sa-bo-té, tée) part. passé.
Chaussé de sabots. S. m. Nom de sectaires vaudois qui portaient de mauvaises chaussures en signe de pauvreté évangélique. On trouve aussi ensabaté, qui vient de savate.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ENSABOTÉ. Ajoutez :
    Je suis épouvanté de voir des villageois, pieds nus ou ensabotés (ce mot doit bien passer, puisque encapuchonné a passé) qui font la révérence comme s'ils avaient appris à danser toute leur vie [RAC., Lett. à M. Vitart, 15 nov. 1661]
  • Terme d'artillerie. Garni d'un sabot.
    Des obus ensabotés [ANDRÉOSSY, Instit. Mém. scienc. t. VII, p. 190]