entérinement

entérinement

n.m.
Action d'entériner : Entérinement d'une motion approbation, ratification

ENTÉRINEMENT

(an-té-ri-ne-man) s. m.
Terme de jurisprudence. Action d'entériner ; jugement par lequel on entérine. Demander un entérinement. État d'un acte entériné.

ÉTYMOLOGIE

  • Entériner. On trouve enterinance dans des Coutumes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ENTÉRINEMENT. Ajoutez : - HIST. XVe s.
    L'enterinement et congnoissance d'une remission obtenue par ung nommé Yvonnet du Tertre, d'un murtre par lui commis [, Procès-verbaux du conseil de régence de Charles VIII, p. 216]

entérinement

ENTÉRINEMENT. n. m. T. de Jurisprudence. Action d'entériner.

enterinement

Enterinement, Inspectio codicillorum et probatio. B.

Debouter l'impetrant l'enterinement de lettres royaux par luy obtenuës, Repudiare prolati diplomatis editionem. B.

entérinement


ENTÉRINEMENT, s. m. ENTÉRINER, v. act. [Antérineman, : 2e é fer. 4e e muet au 1er, é fer. au 2d. — * On a dit autrefois, intérinement, intériner. — Le Gendre écrit enthérinement avec une h, on ne devine pas pourquoi. Ces deux manières d'écrire ces mots sont vicieûses.] Ce sont des termes de pratique. Entériner une Requête; acorder ce qu'on demande. "L'entérinement d'une grâce, d'une rémission, etc. La vérification, l'homologation de, etc.

Synonymes et Contraires

entérinement

nom féminin entérinement
Fait d'entériner.